Un plan financier doit aussi gérer le risque

par Scott McKenzie, CFA, CFP, CIM, vice-président et directeur général, Toronto
Dans mon dernier billet, j’ai parlé de la façon dont un plan financier personnalisé décrit les étapes importantes menant à l’indépendance financière. En fait, le plan financier constitue un outil de choix pour vous guider, vous et votre famille.
Ce type de plan financier, exhaustif par nature, permet également une bonne gestion des risques financiers auxquels vous êtes exposé, sans même en être conscient. Or, dans la conjoncture actuelle, la gestion du risque est très importante.
Ces dernières années, nombre d’entreprises ont adopté une approche plus avertie en matière de gestion des risques. Elles ont compris que les erreurs, les inattentions et les actes frauduleux de leurs employés pouvaient avoir des effets désastreux sur leur réputation et sur leur chiffre d’affaires. Ces entreprises savent également que la gestion du risque est un processus continu qui nécessite une optique à long terme, mais qui peut s’opérer à court terme, au besoin.
Les particuliers ont aussi compris la valeur de cette approche.
Un plan financier complet devrait être le reflet de votre situation actuelle et des objectifs que vous vous êtes fixés afin de vous aider à cerner les risques financiers que vous pourriez rencontrer à court et à moyen terme.
Quand je fais référence au risque ici, je ne parle pas seulement de l’importance de diversifier votre portefeuille pour éviter qu’il soit trop fortement exposé à une catégorie d’actif particulière. Je parle plutôt du risque que votre assurance vie ne soit pas adéquate et de la possibilité que votre famille se retrouve dans le pétrin s’il vous arrivait quelque chose. Je parle également des obligations fiscales imprévues qui pourraient survenir par suite de l’activité au sein de votre portefeuille, particulièrement si vous détenez des placements étrangers.
Tout compte fait, il est aussi important d’inclure la gestion du risque à votre plan financier qu’il est essentiel de souscrire une assurance incendie pour protéger votre maison.
Cela dit, mon expérience à titre de conseiller financier m’a appris que bien des gens ne sont pas vraiment conscients des risques financiers auxquels ils font face et qui pourraient être très coûteux en argent, en temps, et en énergie émotionnelle s’ils ne sont pas bien gérés dès le départ.
Voilà où les plans financiers complets prennent toute leur valeur.
Un plan financier complet (et le conseiller financier qui vous aide à le mettre en œuvre) devrait suivre les six étapes dont j’ai parlé dans mon dernier billet.
Un bon plan financier devrait par exemple proposer une marche à suivre claire pour atteindre des objectifs réalistes, à la lumière de votre actif et de votre passif, de vos liquidités, de vos placements et de vos régimes de retraite. Il faut également s’assurer de passer périodiquement en revue ces objectifs – et parfois les rajuster au besoin – afin d’éliminer le plus possible les surprises.
Personne ne veut prendre sa retraite à 55 ans pour ensuite constater qu’il n’a pas assez d’argent pour y rester! Voilà le genre de risque qu’il faut absolument éviter.
Votre plan devrait également prendre en compte toute situation professionnelle ou personnelle qui pourrait avoir une incidence sur vos finances personnelles.
Détenez-vous des options d’achat d’actions qui seront acquises dans quelques années? Prévoyez-vous recevoir un héritage? Devrez-vous bientôt payer les études universitaires ou collégiales de vos enfants? Voulez-vous acheter un condo à Phoenix dans 10 ans?
Or, qu’arriverait-il à votre portefeuille et à vos objectifs de retraite si vous n’obteniez pas vos options d’achat d’actions ou si vous ne receviez pas d’héritage? Votre plan financier doit donc tenir compte des imprévus avec objectivité et prudence.
En d’autres mots, pour avoir un plan financier complet, il ne faut pas vous limiter aux plans modèles que proposent certains conseillers financiers. Plus précisément, il faut s’éloigner à tout prix de la retraite qui repose sur une série de fonds communs de placement.
Cela dit, le meilleur plan financier au monde ne sera efficace que dans la mesure où il sera appliqué rigoureusement. Les risques sont là pour rester.
Je parlerai davantage de la mise en place du plan financier dans mon prochain billet et je préciserai quelques attentes que vous devriez avoir à l’égard de votre conseiller financier – et de vous-même – quand viendra le temps de mettre votre plan en action.

Scott McKenzie dirige un groupe de six professionnels de la finance chez T.E. Mirador. Ensemble, ils offrent des services complets de planification financière, de préparation de déclarations de revenus et de gestion de placements à plus de 300 clients privés fortunés.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *