Trois avantages fiscaux (méconnus) accessibles aux milléniaux

Si vous appartenez à la génération des milléniaux, il est temps de vous familiariser avec les déductions et crédits d’impôt méconnus qui s’offrent à vous. Les conseils ci-dessous vous seront utiles si vous n’avez pas fini de rembourser un prêt étudiant, si vous avez des dépenses liées à votre travail ou si une maladie diagnostiquée par un médecin vous oblige à acheter des aliments spéciaux.

Dépenses d’emploi

Bien des gens croient que seuls les travailleurs autonomes peuvent déduire de leurs revenus certaines dépenses liées à leur travail, mais ce n’est pas le cas. Les salariés et les employés à commission peuvent en effet déduire les dépenses engagées pour les besoins de leur emploi. Les frais ci-dessous sont admissibles et peuvent être déduits à titre de dépenses d’emploi, à la ligne 229 de votre déclaration de revenus :

  • frais juridiques et comptables (applicables aux revenus de commissions seulement);
  • frais de véhicule à moteur admissibles;
  • frais de voyage et de stationnement;
  • fournitures;
  • salaires (p. ex. pour un adjoint);
  • location de bureau ou frais de bureau à domicile.

Votre employeur doit remplir le formulaire Conditions générales d’emploi (TP-64.3)* pour que vous puissiez déduire ces frais. Assurez-vous de conserver tous vos reçus et de tenir un registre de vos déplacements. Pour en savoir plus sur les dépenses d’emploi admissibles, veuillez consulter le site Web de Revenu Québec.

Intérêts payés sur les prêts étudiants

Si vous n’avez pas fini de rembourser un prêt étudiant, certains paiements d’intérêts sont déductibles. Pour être admissible, le prêt doit avoir été consenti en vertu de la Loi fédérale sur les prêts aux étudiants, de la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants ou d’une loi provinciale ou territoriale similaire.

Les intérêts payés sur un prêt personnel ou une marge de crédit ne sont pas déductibles, même si cet emprunt a été utilisé seulement pour des raisons liées à l’éducation. De plus, les intérêts payés sur un prêt étudiant qui a été combiné à un autre type de prêt ne sont pas déductibles, pas plus que les intérêts payés sur un prêt étudiant d’un autre pays.

Vous pouvez déclarer les intérêts payés durant l’année d’imposition en cours et les reporter sur les années précédentes (jusqu’à un maximum de cinq ans). Si vous êtes encore aux études et si vos revenus ne vous permettent pas de profiter de la déduction maintenant, vous pouvez choisir de ne pas déclarer les intérêts et les reporter sur les années d’imposition ultérieures (jusqu’à un maximum de cinq ans).

Frais médicaux (produits sans gluten)

Si vous faites partie des nombreuses personnes atteintes de la maladie cœliaque, sachez que les coûts additionnels liés à l’achat de produits sans gluten peuvent être déduits à titre de frais médicaux. L’ARC stipule que le coût additionnel est la différence entre le prix d’un produit sans gluten et le prix d’un produit similaire contenant du gluten.

Pour déclarer ce coût additionnel dans votre déclaration de revenus, vous devrez conserver les documents suivants :

  • une lettre d’un professionnel de la santé attestant que vous souffrez de la maladie cœliaque et que vous avez besoin de produits sans gluten pour cette raison;
  • les reçus correspondant à tous vos achats de produits sans gluten;
  • un récapitulatif de tous les produits achetés durant la période de 12 mois pour laquelle les dépenses sont déclarées. Indiquez chaque produit sans gluten acheté, son prix, le prix de son équivalent avec gluten et le coût différentiel total.

Vous trouverez la liste complète des autres frais relatifs aux soins de santé sur le site Web du gouvernement du Canada ou celui de Revenu Québec.

Les déductions et crédits décrits ici ne sont pas les seuls qui sont accessibles aux milléniaux. Si vous pensez être admissible à un des avantages présentés ci-dessus, faites appel à un spécialiste de la fiscalité ou à un planificateur financier pour confirmation et pour vérifier si d’autres déductions s’appliquent à vous.


*En dehors du Québec : Déclaration des conditions de travail (formulaire T2200). Consultez le site Web de l’ARC.


Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de mars 2019. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *