Se préparer aux risques liés au voyage

Aujourd’hui, les possibilités qui s’offrent aux voyageurs sont infinies et le monde est devenu accessible à un point que l’on n’imaginait pas autrefois. La planification de votre prochaine escapade peut donc être un processus exaltant et la dernière chose à laquelle vous voulez penser, ce sont les mauvaises surprises. Toutefois, comme on le dit souvent, il faut espérer que tout ira pour le mieux, mais se préparer au pire.

Vous êtes probablement habitué aux polices d’assurance voyage classiques, qui couvrent notamment les annulations, les frais médicaux et la perte ou l’endommagement de vos biens. Toutefois, cela ne suffit peut-être pas. Voici quelques conseils pour vous aider à vous protéger, vous et votre famille ainsi que vos biens personnels, en devenant un voyageur averti et en optant pour une police complète.

1. Cybercrime

Plus il y a d’appareils connectés dans votre foyer et plus le nombre de proches, d’employés et de conseillers avec lesquels vous communiquez est grand, plus vous êtes exposé au cybercrime. « Le nombre de pirates informatiques et de cybercrimes augmentant, les personnes fortunées deviendront de plus en plus des cibles » selon Kurt Thoennessen, vice-président d’Ericson Insurance Advisors.

Certains assureurs commencent à offrir des protections contre les pertes dues au cybervol, mais nous vous recommandons d’être prudent concernant l’information que vous communiquez au moyen d’appareils électroniques, à qui vous la communiquez et à quelle fréquence vous communiquez. Ne communiquez jamais de renseignements bancaires ou de mots de passe de cette manière.

Sur vos comptes de médias sociaux, limitez le niveau d’information concernant vos voyages. Réfléchissez à deux fois avant de publier une photo de vous à bord de l’avion à destination des îles Fidji, informant tout le monde que vous vous absentez pour deux semaines. Les cybercriminels auront tôt fait de trouver votre adresse et tout autre renseignement sur votre mode de vie et vos revenus. Pour commencer, vous pouvez régler les paramètres de confidentialité de vos comptes de médias sociaux afin que seules certaines personnes puissent voir ce que vous publiez (et non les inconnus qui tombent sur votre profil).

Lorsque vous utilisez la technologie à l’étranger, sachez que, dans certains pays, chaque fois que vous vous connectez à partir de votre ordinateur, vous vous trouvez sur un réseau du gouvernement et que rien n’est privé. C’est notamment le cas en Chine. Si vous voyagez pour affaires et que votre ordinateur portable contient de l’information sensible, ces données pourraient être examinées à la loupe par un agent du gouvernement. Il en va de même pour votre téléphone cellulaire. L’utilisation d’un RPV (réseau privé virtuel) ne garantit pas votre protection. Si cela vous inquiète, vous pouvez voyager avec un ordinateur portable ou un téléphone contenant seulement l’information dont vous aurez besoin durant ce voyage.

2. Protection de vos biens

Des conditions météorologiques dévastatrices frappent plus souvent dans le monde, ce qui accroît le risque d’endommagement de vos résidences. La fréquence des inondations et des feux de forêt a augmenté ces dernières années et la tendance risque de se poursuivre. Votre planificateur financier peut travailler avec vous et un assureur pour évaluer les risques et veiller à ce que vous ayez la protection dont vous avez vraiment besoin.

Consultez un spécialiste de la sécurité, qui pourra vous aider à sécuriser vos propriétés sans pour autant vous donner l’impression de vivre dans une forteresse. Il pourra vous proposer un plan de protection en respectant le niveau de technologie que vous souhaitez. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer le rôle d’un membre de la famille, d’un ami ou d’un voisin à qui vous demanderez de surveiller votre maison pour vous. Pour une sécurité efficace, c’est le facteur humain qui compte le plus selon AS Solution, une société qui offre des services de protection à l’échelle internationale.

Lorsqu’une mesure de protection réussit à empêcher une intrusion, c’est souvent parce que les gens ont fait ce qu’il fallait, comme il le fallait, au bon moment. Il faut donc faire installer et contrôler les bons systèmes par des professionnels qualifiés et demander à un voisin ou à une personne de confiance d’être vigilant et de signaler tout ce qui lui paraît suspect en votre absence.

3. Informez-vous sur votre destination

Si vous recherchez une expérience de voyage vraiment authentique (qui résisterait à l’attrait d’un trésor local?), faites vos recherches au préalable et informez-vous sur les endroits sûrs et les lieux à éviter. Il est recommandé de s’adresser à une agence de voyages qui est bien au fait de la situation locale actuelle. Il est également utile de discuter avec des amis qui connaissent cette destination.

Une fois sur place, évitez les bijoux trop voyants, ne vous éloignez pas des lieux fréquentés et utilisez la monnaie locale plutôt que des dollars américains. Vos cartes de débit ou de crédit peuvent être volées ou lues, même si elles se trouvent dans un étui bloquant l’identification par radiofréquence. Laissez-les dans le coffre-fort de votre chambre et n’utilisez que le guichet automatique de l’hôtel.

Si vous devez vous déplacer, informez-vous sur les lois locales en matière de circulation routière avant de prendre le volant. Dans certains pays, vous pourriez être déclaré criminellement responsable pour un petit accident de circulation sans gravité. Si vous engagez un chauffeur, assurez-vous qu’il est qualifié, digne de confiance et qu’il connaît bien l’endroit.

4. Assurance voyage étendue

Une police d’assurance voyage classique couvre notamment les annulations, les urgences médicales ou dentaires et la perte de bagages ou le vol. Pour certains voyageurs fortunés, cette solution passe-partout ne suffit peut-être pas.

Un article du Globe and Mail publié en 2017 constate que les enlèvements et les demandes de rançon sont plus courants que l’on pourrait croire et qu’ils ne visent pas seulement les gens fortunés. Quand j’ai mentionné à un collègue que je rédigeais cet article, il m’a raconté que lors d’un voyage à l’étranger, on l’a forcé à retirer de l’argent d’un guichet automatique.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que votre police d’assurance peut couvrir non seulement le paiement d’une rançon, mais aussi l’équipe de spécialistes de gestion de crise qui négociera la libération d’un proche, ainsi que les soins psychiatriques ou la perte de revenus pouvant découler d’un tel événement. Il est également possible d’être couvert en cas de détournement de bateau, de bus ou d’avion ou si un pirate routier s’empare de votre véhicule personnel ou de location.

Vous trouvez ces précautions exagérées? Peut-être. Pourtant, les demandes de rançon sont une source de revenus très prisée au Mexique et dans d’autres pays d’Amérique latine, au Moyen-Orient et dans certains pays africains comme le Nigeria et l’Afrique du Sud. Il sera peut-être plus difficile d’obtenir une assurance pour des pays comme la Syrie, l’Iran ou l’Afghanistan, pour lesquels la recommandation d’« éviter tout voyage » est souvent en vigueur. Avant de vous lancer dans la planification, consultez la page Conseils aux voyageurs et avertissements, source d’information officielle du gouvernement du Canada concernant les différentes destinations.

Si vous aimez les activités à haut risque comme le parachutisme au Paraguay ou l’observation du tigre en Thaïlande, il se pourrait que l’on vous refuse l’assurance médicale pour les blessures subies lors de ces activités. Une assurance invalidité mondiale vous fournira une certaine protection, mais nous recommandons de souscrire une police supplémentaire de courte durée pour couvrir les activités extrêmes.

Notre tolérance au risque dépend beaucoup de ce que nous possédons et de ce que nous sommes disposés à perdre. Ne vous laissez surtout pas gagner par une paralysie de la planification. Adoptez une approche réfléchie pour vous prémunir contre les risques habituellement associés au voyage. Si vous ne savez pas par où commencer, une conversation avec un expert financier de confiance, qui comprend votre situation financière dans son ensemble, peut vous aider à déterminer ce qui vous convient le mieux. Votre rôle, après tout, c’est d’en profiter pleinement!


Lucy Conte est la rédactrice en chef  de Stratégies.


 

Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de septembre 2018. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *