Sauver le monde… et réduire sa facture fiscale!

Investir en ayant un impact social grâce à une fondation familiale et à l’effet multiplicateur

Nous vivons une situation sans précédent : des millions de personnes travaillent de la maison, l’isolement social et la distanciation physique règnent, et l’incertitude de devoir lutter contre une nouvelle maladie mondiale pèse sur le moral collectif. Bien que votre portefeuille de placement ait probablement été secoué ces dernières semaines, de nombreux clients cherchent des moyens de contribuer à la lutte contre la COVID-19. Donc, comment pouvez-vous donc utiliser votre patrimoine personnel pour maximiser votre contribution?

Les fondations familiales représentent un domaine de la philanthropie en plein essor. Par exemple, Tobi Lütke, PDG de Shopify, une société de commerce électronique d’Ottawa, et sa femme Fiona McKean réorientent les efforts philanthropiques de leur fondation Thistledown pour financer différents domaines de recherche pour lutter contre la COVID-19. En affectant une partie de votre portefeuille de placements à une fondation familiale, votre famille pourrait contribuer à cette cause d’envergure mondiale, tout en sensibilisant les plus jeunes à l’importance de redonner. Qui plus est, vous pourriez réaliser d’importantes économies d’impôt.

L’établissement de la fondation familiale est sans doute l’étape la plus facile. Une fois qu’elle est en place, vous devrez déterminer les activités de bienfaisance dans lesquelles vous investirez. Chose surprenante, il existe des similitudes entre les dons de bienfaisance et les placements dans des entreprises à but lucratif. En effet, dans les deux cas, votre capital sert à :

  • investir dans des biens matériels (comme des bâtiments, du matériel de bureau, de la machinerie);
  • concevoir ou acquérir des éléments de propriété intellectuelle;
  • engager des employés et des gestionnaires pour mener à bien le mandat.

Le portefeuille de placements de votre fondation familiale peut être utilisé comme un actif en vue de favoriser l’avancement social, comme le développement de nouveaux vaccins et d’équipement de protection individuelle, ainsi que la formation de la prochaine génération de professionnels de la santé. Au moment de choisir les organismes de bienfaisance auxquels vous contribuerez, prenez en considération les trois types de capital suivants.

Capital financier

En adoptant une approche consciencieuse en matière de placement, vous pouvez influer sur les entreprises qui produisent les produits et services nécessaires pour lutter contre la COVID-19. 

Capital intellectuel

Comme nous l’avons vu au cours des dernières semaines, les établissements d’enseignement supérieur, les services de santé publique et les entreprises mettent tout en œuvre pour se réoutiller et mettre au point des technologies, des processus et d’autres formes de propriété intellectuelle afin de nous protéger et de freiner la propagation de COVID-19.

Capital humain

Si les nouveaux vaccins et les nouvelles technologies nous aideront à gérer cette pandémie, nous continuerons tout de même d’avoir besoin d’employés et de bénévoles adéquatement formés et expérimentés pour créer et mettre en œuvre ces solutions.

Ces trois types de capital sont interreliés. Donc, lorsque vous investissez de manière stratégique en fonction de ces trois types, vous vous trouvez à multiplier l’incidence de vos dons de bienfaisance. C’est ce que j’appelle l’effet multiplicateur (industrie X recherche X employés).

Voici un exemple de l’effet multiplicateur :

Mark Pryia et leurs enfants travaillent et étudient à la maison depuis le mois de mars. Profitant de tout ce temps passé ensemble, ils ont discuté de la façon dont ils peuvent utiliser leur patrimoine familial pour contribuer à la lutte contre la COVID-19 et prévenir de nouvelles pandémies. Nourris par ces discussions, ils ont décidé d’établir une fondation familiale qui tire parti de l’effet multiplicateur pour maximiser l’incidence de leurs dons de bienfaisance. Voici à quoi tout ça ressemblera :

Capital financier – Mark et Pryia ont deux objectifs financiers :

1) faire fructifier les placements détenus par leur fondation familiale de manière à produire des revenus suffisants pour assurer une croissance à long terme, même après les distributions annuelles des dons de bienfaisance;

2) investir dans des sociétés ouvertes et fermées qui développent des produits et des technologies visant à combattre les pandémies.

Pour intéresser leurs enfants à cet aspect des activités de la fondation familiale, Mark et Pryia les amèneront à l’assemblée générale annuelle de l’une des sociétés dans lesquelles ils investissent. Ils pourront ainsi apprendre de première main comment ces entreprises fonctionnent et produisent leurs produits et leurs services.

Capital intellectuel – Mark et Pryia se sont rencontrés à l’université. La faculté de médecine de leur alma mater compte actuellement plusieurs chercheurs de pointe dans le domaine de la virologie. La fondation familiale du couple lui fera un don annuel afin de soutenir ses activités de recherche. Afin d’accroître le financement dont bénéficient la faculté et les activités de recherche, leur université tentera de multiplier l’effet des dons de Mark et Pryia en le combinant avec des programmes de dons d’administrations publiques et de sociétés. Soucieux de faire découvrir cet aspect des activités de la fondation familiale à leur famille, Mark et Pryia organiseront une visite annuelle de leur université au cours de laquelle ils rencontreront les chercheurs et leurs équipes qui feront le point sur l’avancement de leurs travaux.

Capital humain – Mark et Pryia élaboreront une stratégie intergénérationnelle axée sur le développement du capital humain nécessaire pour soutenir leur cause :

  • Écoles publiques – don annuel au camp d’été scientifique de leur commission scolaire.
  • Écoles secondaires – financement annuel de stages d’été rémunérés dans un bureau de santé local destinés aux élèves.
  • Établissements d’enseignement postsecondaire – création de bourses annuelles destinées aux étudiants inscrits aux programmes de soins infirmiers ou d’études de laboratoire de leur collège communautaire local (cette bourse sera remise lors d’un dîner de sorte qu’ils pourront voir l’effet de leur contribution sur la vie de ces étudiants).

Comme vous pouvez le constater, il existe différentes façons de faire des dons dans le cadre d’une fondation familiale. En investissant de manière stratégique dans le capital financier, le capital intellectuel et le capital humain, vous pouvez maximiser l’incidence de vos dons grâce à l’effet multiplicateur. Adressez-vous à un conseiller de Gestion de patrimoine familial pour savoir comment vous pouvez donner davantage à votre famille et à la société à l’aide d’une fondation.

Jason Kinnear, directeur, Gestion de patrimoine familial
Conseillers T.E., une société membre de iA Conseil en placement inc.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *