Prenez le contrôle de vos finances

Nos experts révèlent leurs principales stratégies de planification pour améliorer vos finances personnelles en 2014. Transmettez-les à vos parents et amis.

Accordez à votre conjoint un prêt à des fins de placement

Harjeet Sachar, Calgary
Vous voulez réduire le fardeau fiscal de votre ménage? Une stratégie que je trouve efficace consiste à faire en sorte que le conjoint ayant le revenu le moins élevé (et par conséquent le plus faible taux marginal d’imposition) gagne les revenus de placement et paie donc moins d’impôt sur ces revenus. Si le conjoint ayant le revenu le plus élevé paie toutes les dépenses courantes du ménage, l’autre conjoint peut utiliser son revenu pour faire des placements. Une fois qu’il a investi la totalité de son revenu ou s’il n’a aucun revenu imposable, le conjoint ayant le revenu supérieur peut lui accorder un prêt à des fins de placement.

En prêtant de l’argent à votre conjoint au lieu de le lui donner, vous vous assurez que les revenus de placement lui seront attribués et qu’ils seront imposés à son taux d’imposition. Pour que cette formule soit profitable, les placements devront avoir un rendement suffisant, mais l’Agence du revenu du Canada vous donne un coup de pouce à cet égard au moyen de son taux d’intérêt prescrit. Actuellement fixé à 1 %, ce taux est le taux minimum que vous devez exiger sur le prêt consenti à votre conjoint. Vous devrez inclure ces intérêts dans votre déclaration de revenus, mais d’après ce que j’ai pu observer, les couples qui utilisent cette méthode sont rarement perdants.

*L’ARC fixe les taux d’intérêt prescrits tous les trimestres.

Établissez une stratégie à l’égard des dons de charité

Michael Giacomodonato, Montréal
Vos dons de charité sont-ils bien ciblés? Aimeriez-vous que l’argent de vos dons soit plus profitable? En élaborant une stratégie précise et plus efficace sur le plan fiscal, vous pourriez peut-être consacrer plus d’argent aux causes qui vous tiennent à cœur. En premier lieu, je vous recommande de vous fixer des objectifs clairs – c’est-à-dire de définir ce que vous souhaitez accomplir et de déterminer les organismes de bienfaisance que vous voulez appuyer. Établissez ensuite un budget annuel pour vos dons, en prenant soin de réserver une modeste part aux demandes de dons qui pourraient provenir de parents ou d’amis. Ensuite, pour mieux atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés, examinez la possibilité de donner des biens culturels ou personnels et de faire un legs. Enfin, veillez à ce que vos dons de charité soient efficaces sur le plan fiscal. Vous pouvez profiter au maximum du crédit d’impôt pour don de bienfaisance (jusqu’à 15 % de la première tranche de 200 $ et 29 % de l’excédent) en accumulant les dons pendant au plus cinq ans et en mettant en commun vos dons et ceux de votre conjoint. Si vous avez des actions qui vous procurent un gain en capital, vous pouvez éliminer l’impôt à payer sur ce gain en faisant don en nature de vos actions à un organisme de bienfaisance.

Rédigez ou révisez votre testament

Maryse Ouellette, Montréal
Si vous pensez ne pas avoir besoin d’un testament, songez à ce qui arrivera si vous décédez sans testament. Au Canada, si vous n’avez pas de testament valide, on présumera que vous êtes décédé sans testament et votre province de résidence se chargera de liquider votre succession. Ce sont donc les autorités provinciales qui choisiront le liquidateur de votre succession, nommeront les tuteurs de vos enfants mineurs et désigneront, habituellement selon une formule préétablie, les personnes qui recevront votre avoir. Bref, sans testament, vous n’avez plus droit au chapitre. Toute personne qui possède des biens ou qui a des personnes à sa charge a besoin d’un testament. S’il est rédigé correctement, le testament sert simplement à exprimer vos volontés en indiquant comment votre avoir doit être réparti et qui s’occupera des personnes à votre charge. La rédaction de testament ne fait pas partie des services offerts par T.E. Mirador, mais nous serons heureux de collaborer avec votre notaire ou votre avocat pour veiller à ce que votre testament soit conforme à votre planification successorale. Une fois que vous aurez fait votre testament, n’oubliez pas de le revoir tous les trois ans et de le modifier si votre situation le nécessite, par exemple si votre état matrimonial change.

Maximisez vos cotisations 
au CELI

Warren Baldwin, Toronto
Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a été créé en 2009 dans le but de permettre à toutes les personnes d’au moins 18 ans qui résident au Canada d’épargner et d’investir sans payer d’impôt sur les revenus de placement. En 2014, vous pourriez verser jusqu’à 31 000 $ dans un CELI (donc 
62 000 $ par couple) et ne payer aucun impôt sur les revenus de placement. Chaque année civile, vous pouvez investir 5 500 $ de plus en franchise d’impôt (le plafond de cotisation annuel est passé de 5 000 $ à 5 500 $ en 2013). De plus, vous pouvez donner à votre conjoint des fonds à investir dans son CELI sans craindre que les revenus de placement ne vous soient attribués. Toutefois, pour profiter au maximum du compte d’épargne libre d’impôt, ne vous laissez pas tromper par le mot « épargne ». Vous devriez conserver dans ce compte vos placements non enregistrés les plus productifs; vous garderez ainsi la totalité du rendement obtenu et vous pourrez accroître votre capital plus rapidement.

Remboursez vos dettes avant que les taux d’intérêt n’augmentent

Brent Soucie, Toronto
La plupart des grands économistes prévoient une augmentation des taux d’intérêt. Il est difficile de prédire avec précision à quel moment cette hausse se produira, mais on peut présumer que les taux hypothécaires vont poursuivre leur remontée – surtout à mesure que les effets du très médiatisé programme de relance américain se répercuteront sur l’ensemble du système. Toutes les personnes qui ont des dettes, et tout particulièrement celles dont la retraite approche, devraient profiter des taux d’intérêt actuels pour rembourser leurs dettes et atténuer le risque associé à la hausse éventuelle des taux d’intérêt. Étant donné que les taux sont extrêmement bas, la moindre hausse aura un effet considérable sur les versements hypothécaires. Nous aidons souvent nos clients à examiner leurs flux financiers pour essayer de trouver des moyens d’affecter des sommes ponctuelles au remboursement de leur prêt hypothécaire ou de leur marge de crédit. Les bonis de fin d’année, les remboursements d’impôt et les autres rentrées de fonds périodiques peuvent servir à rembourser les dettes. Après avoir réduit ou éliminé le passif de leur bilan, nous pouvons aider nos clients à affecter une plus grande partie de leur revenu disponible à l’accroissement de leur patrimoine.

Ayez la protection qui vous convient

Karen Hennessy, Montréal
En matière d’assurance, il est important d’avoir la protection qui vous convient. Si votre protection est trop élevée, vous payez des primes en trop. Si elle est insuffisante, vous et votre famille êtes exposés à des risques inutiles. Notre service de planification financière englobe toujours l’analyse des besoins d’assurance et nous tenons compte des couvertures offertes par votre employeur et de celles que vous détenez à titre individuel. Après avoir déterminé le montant de la couverture dont vous avez besoin en matière d’assurance vie, invalidité, maladies graves et soins de longue durée, nous pouvons vous aider à examiner les choix qui s’offrent à vous et à veiller à ce que vous ayez la protection qui vous convient aux meilleures conditions possible. De plus, à chaque événement marquant de votre vie, nous vous aidons à établir s’il y a lieu de modifier votre couverture.

Il est aussi important d’examiner le volet responsabilité civile inclus dans l’assurance de dommages couvrant votre résidence principale, votre résidence secondaire, vos voitures et vos véhicules récréatifs. Il est souvent plus avantageux de réunir l’assurance responsabilité civile couvrant tous vos biens et tous vos véhicules au sein d’un seul contrat.

Investissez dans l’éducation de votre enfant

Jane Cheong, Montréal
Un des meilleurs moyens d’assurer la prospérité d’un jeune est d’investir dans son éducation. Les études postsecondaires demeurent un bon indice de la réussite future, mais elles sont de plus en plus longues et de plus en plus coûteuses, surtout les études supérieures et celles menant à certaines professions. De plus, les droits de scolarité ont augmenté à un rythme supérieur à celui de l’inflation. Quand je mets en place une stratégie d’épargne-études, je commence par établir un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Ce régime permet d’accumuler des fonds à l’abri de l’impôt et de recevoir la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), qui peut totaliser 
7 200 $ par enfant.** Si ce régime ne suffit pas, je recommande l’établissement de comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) aux noms des parents et de l’enfant (s’il a au moins 18 ans) dans lesquels ils peuvent chacun verser des cotisations totales de 5 500 $ par année et où les revenus de placement sont exempts d’impôt. J’établis ensuite un calendrier de cotisation et de retrait qui maximise le montant des subventions obtenues et qui optimise le traitement fiscal.

**Les personnes qui résident en Alberta, en Colombie-Britannique et au Québec peuvent être admissibles à des subventions supplémentaires offertes par leur gouvernement provincial.

Laissez-nous préparer votre déclaration de revenus

Marcy Ages, Toronto
Dans le cadre de notre programme de planification financière, nous offrons entre autres services la préparation et le dépôt de la déclaration annuelle de revenus de nos clients et des membres de leur famille immédiate. Nous estimons que cette pratique, peu commune dans notre industrie, est très avantageuse pour nos clients. La fiscalité est un facteur qui touche toutes les facettes de la gestion de patrimoine, de l’épargne aux placements en passant par le revenu de retraite et la planification successorale. La préparation de votre déclaration de revenus nous permet de mieux comprendre votre situation fiscale. Nous sommes alors mieux en mesure d’adapter votre plan financier en conséquence et de recommander des stratégies visant à réduire le fardeau fiscal de votre famille. Nous pouvons aussi veiller à atténuer les conséquences d’ordre fiscal que peuvent entraîner la modification ou le rééquilibrage de votre portefeuille de placements ou le versement d’une rente de retraite. En outre, nous pouvons veiller à ce que vous ayez les liquidités nécessaires pour payer vos acomptes provisionnels à temps et ainsi éviter

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *