Prendre sa retraite ou ne pas la prendre

Automne 2012

Vous avez accumulé une jolie somme pour la retraite et, savoir que le compte y est, vous quitteriez le monde du travail en un instant. Mais justement : comment savoir si vous avez assez d’argent?

Si vous songez sérieusement à cesser de travailler, vous devez songer tout aussi sérieusement à déterminer vos besoins en matière de revenu. Vous devez entre autres savoir combien vous dépenserez à la retraite. Les gens sont souvent dans le déni lorsqu’il s’agit de chiffrer combien ils dépensent; avec un chèque de paie régulier, les dépenses ne semblent pas un véritable problème. Comme 
la plupart des gens verront leur revenu baisser à la retraite, il est crucial d’établir un budget réaliste. Matthew Ardrey, conseiller et directeur de la planification financière au bureau de Toronto de T.E. Mirador explique : « Pour savoir si vous êtes prêt à dire adieu à un chèque de paie régulier, vous devez avoir certains renseignements en main».

Selon Matthew, la question clé est de savoir si vous avez atteint l’indépendance financière. Il faut faire le total de vos dépenses, de vos revenus et de votre valeur nette. Il suggère d’examiner vos dépenses courantes, puis d’évaluer comment celles-ci changeront lorsque vous serez à la retraite. Par exemple, vous dépenserez moins pour vos déplacements et les repas au restaurant, mais vous dépenserez peut-être plus pour les voyages et les loisirs. Ensuite, Matthew recommande d’examiner toutes vos sources de revenus, à commencer par les sources de revenu fixe comme les régimes de retraite d’employeur et les prestations de l’État (Régime de pensions du Canada ou Régime de rentes du Québec, et Sécurité de la vieillesse). Vérifiez la formule d’indexation de toute prestation de retraite. 
Les prestations de l’État sont majorées en fonction des changements apportés à l’indice des prix à la consommation. Enfin, dressez la liste de vos actifs (nette de tout passif), comme les biens immobiliers et les placements, et notez tout changement prévu à l’horizon, par exemple si vous prévoyez recevoir une allocation de retraite ou un héritage, ou encore, les sommes qui seront dégagées lorsque vous vendrez votre maison.

« À cette étape, il est sage de consulter un planificateur financier professionnel qui saura faire une analyse détaillée de votre situation financière et évaluer s’il est réaliste de prendre votre retraite », explique Matthew. Il note qu’il existe plusieurs stratégies pour tirer le maximum de votre argent à la retraite, comme fractionner le revenu entre les conjoints, structurer les retraits de votre portefeuille de façon fiscalement avantageuse et tirer parti des comptes d’épargne libre d’impôt. Un bon planificateur fera une analyse de sensibilité, pour vous montrer ce qui surviendrait si certaines hypothèses de base devaient ne pas tenir. Par exemple, que se passerait-il si vos placements vous procuraient un rendement médiocre ou si le conjoint au revenu le plus élevé venait à décéder? Vous ne pouvez pas tout prévoir, mais si vous arrivez à vous constituer un coussin financier adéquat, vous pourrez envisager la retraite avec confiance.

Comme Matthew le fait remarquer, votre préparation financière n’est qu’un des éléments qui devraient influencer votre décision. « La retraite amène un important changement social pour la plupart des gens. Le travail procure un sentiment de réalisation et de fierté, ainsi qu’un réseau social. Votre plan de retraite doit prévoir comment vous comblerez ces aspects de votre vie. »

Une fois que vous serez à la retraite, assurez-vous de vérifier si votre plan vous convient toujours. Matthew souligne que c’est particulièrement crucial durant les premières années, quand vous pouvez encore prendre des mesures correctives avant que votre portefeuille n’ait trop souffert. « Si vous dépensez trop ou puisez trop rapidement dans votre capital, vous augmentez le risque de manquer d’argent. Dès le départ, il est important de comparer la réalité à votre plan, et d’apporter les rajustements nécessaires. » Vous devrez peut-être réduire vos dépenses ou trouver des sources additionnelles de revenus – peut-être même prendre un emploi à temps partiel ou acheter une résidence de moindre valeur pour libérer des liquidités.

À la retraite, votre attitude envers les finances devra évoluer. Pendant votre vie professionnelle, vous étiez axé sur l’épargne et l’accumulation de fonds pour la retraite. Désormais, vous puiserez dans ces fonds pour obtenir un revenu. Certaines personnes vivent difficilement cette transition et se privent inutilement pour éviter de dépenser de l’argent. D’autres sont inconfortables à l’idée de voir leur épargne diminuer. Selon Matthew, travailler avec un planificateur financier vous aidera à aborder cette période de transition avec confiance. « Faites une analyse détaillée avant de prendre votre retraite et continuez d’évaluer périodiquement votre plan par la suite. Vous aurez l’assurance d’avancer sur des bases financières solides. »

 T.E. Mirador peut vous aider

• Collecte des renseignements nécessaires à l’évaluation de votre indépendance financière.

• Projections de retraite et analyse de sensibilité afin de déterminer votre degré de préparation à la retraite.

• Recommandations sur la façon de parer aux imprévus, pour une sécurité financière accrue.

• Conseils sur la façon de structurer vos placements et vos sources de revenus pour réduire l’impôt sur le revenu.

• Préparation et production des déclarations de revenus pour vous et votre conjoint.

• Évaluation périodique du rendement de votre plan et recommandation de modifications, au besoin.

 

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *