POINT DE VUE

Des conseils judicieux à juste prix

Par Kostas Andrikopoulos, président et chef de la direction, T.E. Mirador

Une question soulève actuellement de nombreuses discussions dans le secteur des services financiers. Les investisseurs s’aperçoivent enfin qu’ils payent des milliards de dollars de frais aux émetteurs de fonds communs de placement sans savoir exactement pourquoi. Ils demandent maintenant aux autorités réglementaires et aux acteurs du secteur de corriger la situation. À mon avis, il est grand temps de faire la lumière sur les frais associés aux placements.

En 1972, quand Tim Egan a innové en offrant des services à honoraires fixes, un des principaux obstacles qu’il a dû surmonter a été de convaincre les investisseurs qu’ils payaient déjà – sans le savoir – pour les conseils financiers qu’ils recevaient. Les conseillers étaient rémunérés pour les conseils qu’ils donnaient grâce aux commissions qu’ils touchaient sur les produits vendus, et les émetteurs récupéraient le coût de ces commissions en l’intégrant dans le prix de leurs produits. Il n’y avait toutefois aucune transparence. Presque 40 ans plus tard, dans un sondage effectué auprès d’investisseurs nantis, près de la moitié des participants ont dit croire que leurs fonds communs de placement n’étaient assortis d’aucuns frais.* 
T.E. Mirador repose sur le principe que les services à honoraires fixes assurent la transparence et l’objectivité et qu’ils sont le meilleur moyen de savoir si vous payez un prix juste.

On s’intéresse aujourd’hui aux frais des fonds communs de placement pour diverses raisons. Les fonds négociés en Bourse (FNB) ont permis d’investir à prix réduit. En outre, il semble exagéré de payer des frais de 2 % à 2,5 % quand les rendements estimatifs à long terme d’un portefeuille équilibré se situent entre 6 % et 8 %. Le montant des frais a une grande incidence sur la croissance de votre portefeuille. Si vous payez 1 % de plus en frais annuels sur un portefeuille de 500 000 $, après 30 ans vous aurez renoncé à 710 774 $ de rendement. Cependant, le problème n’est pas tellement les frais en tant que tels – les conseils d’experts et la gestion de placement sont des services qui se paient. C’est plutôt que si vous ne savez pas combien vous payez, comment faire pour savoir si vous faites une bonne affaire?

Chez T.E. Mirador, nos frais sont clairement affichés; vous savez exactement ce que vous payez. En utilisant nos services, vous engagez des experts qualifiés de la même façon que vous engagez un avocat ou un comptable. Compte tenu des avantages possibles d’une bonne planification financière, nos honoraires sont raisonnables. Il suffit de penser à l’argent que pourraient vous faire économiser une meilleure gestion de vos dettes et de vos liquidités, une protection d’assurance mieux adaptée à vos obligations, un traitement fiscal avantageux de vos placements, une imposition réduite grâce à des déclarations de revenus efficaces et une planification adéquate de la répartition de votre succession. Pour nous, la planification financière est un investissement rentable non seulement parce qu’elle vous fait épargner de l’argent, mais aussi parce qu’elle vous permet de gagner du temps et d’avoir l’esprit tranquille.

En ayant recours à nos services-conseils en placements, vous bénéficiez de l’expérience d’experts en placements qui détiennent le titre d’analyste financier agréé. Les frais de gestion que vous payez à Conseillers en placements T.E. servent à l’élaboration de votre politique de placement, à la sélection des gestionnaires et à la composition de votre portefeuille, au suivi et au rééquilibrage de votre portefeuille et à l’administration de votre compte. En plus, certains frais sont associés aux fonds sous-jacents de votre portefeuille. Tous les frais correspondent à un pourcentage de l’actif géré et ce pourcentage diminue en fonction de l’importance du portefeuille, car les plus gros portefeuilles permettent de réaliser des économies d’échelle. Notre pouvoir d’achat nous permet de négocier avec les gestionnaires de placements des frais très concurrentiels qui sont plus proches des frais des caisses de retraite que ceux des fonds communs de placement. Enfin, tous ces frais sont clairement indiqués, en pourcentages et en dollars, dans votre politique de placement.

Vous avez sans doute remarqué que je n’ai pas parlé de commissions de vente ou de suivi. C’est simplement parce que nous ne touchons pas de commissions. La rémunération de nos conseillers en planification et de nos conseillers en placements est basée sur le travail qu’ils effectuent pour vous et non sur les produits qu’ils vendent. Leur objectivité est ainsi assurée, car ils n’ont rien à gagner quand vous suivez leurs conseils et leurs recommandations, si ce n’est votre confiance et votre clientèle.

Chez T.E. Mirador, nous estimons que les conseils judicieux et la transparence ont leur juste prix. Nous connaissons la valeur de nos services et affichons sans réserve ce qu’il en coûte pour faire affaire avec nous. Selon nous, il est grand temps que le reste des fournisseurs de services financiers en fassent autant.

*Source : Sondage effectué par iShares auprès d’investisseurs nantis en 2010.

Suivez Kostas sur Twitter : @CEO_TEWealth (en anglais)

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *