Planifier maintenant votre revenu à la retraite

Je compte prendre ma retraite dans quelques années et je devrai puiser dans mon portefeuille pour arrondir mon revenu. Que dois-je faire maintenant pour m’assurer que j’aurai les fonds requis le moment venu?

Passer d’un chèque de paie à un revenu provenant de diverses sources, qui ne sont pas toutes garanties, peut être angoissant pour les futurs retraités. À l’approche de la retraite, il est important d’évaluer vos sources de revenu éventuelles et de déterminer le revenu que vous voulez tirer de vos placements. Vous pourrez ensuite vous doter d’une planification de la retraite fiscalement avantageuse et structurer votre portefeuille en conséquence.

Sachez où vous en êtes

Matthew Ardrey, vice-président au bureau de Toronto, a aidé bien des clients à cette étape de leur vie : sur le point de prendre leur retraite, sans toutefois savoir ce qu’ils doivent faire après. « Je commence en dressant un portrait de la situation actuelle de mes clients. Je veux en effet savoir à quel âge ils veulent prendre leur retraite et s’ils peuvent compter sur un revenu provenant d’un régime de retraite d’employeur. Je veux également connaître le montant des prestations qu’ils recevront de l’État et je veux savoir s’ils pensent exercer une forme de travail rémunéré à la retraite. J’examine ensuite les revenus nécessaires pour couvrir les dépenses prévues, et je détermine si la date de la retraite correspond au moment où ils commenceront à toucher leurs prestations de l’État », explique M. Ardrey. Cette information lui permet ainsi de calculer le revenu qui devra provenir de leurs placements.

Viser l’efficacité fiscale

Tel que l’indique M. Ardrey, de nombreuses variables entrent dans l’équation et diverses décisions doivent être prises. « Il faut tenir compte de l’incidence de votre revenu de retraite sur vos impôts, sur vos prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV), sur votre portefeuille de placements et, en fin de compte, sur votre succession, si vous comptez en laisser une. » Il précise qu’un plan de retraite doit permettre de maximiser l’efficacité fiscale et de conserver vos prestations de la SV, tout en limitant l’incidence des retraits sur votre portefeuille. Or, tout ceci requiert une planification minutieuse.

Monsieur Ardrey ajoute qu’il est souvent important pour les retraités de gérer leur revenu de façon à conserver leurs prestations de la SV. « La récupération des prestations de la SV commence dès que le revenu annuel dépasse 72 809 $. Plus précisément, 15 % de l’excédent de ce montant doit être remboursé, et le montant intégral des prestations de la SV est éliminé lorsque le revenu atteint 117 909 $*. En d’autres mots, c’est comme si vous payiez un impôt supplémentaire de 15 %, en plus de ce que vous payez à votre taux d’imposition marginal. Vous gagnez donc à planifier vos finances de façon à conserver ces prestations, du moins en partie. »

Assouplissement bienvenu des règles des FERR

Un jour, au plus tard le 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire de naissance, vous devrez convertir en revenu les fonds que vous détenez dans vos régimes enregistrés d’épargne-retraite. Le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est généralement l’outil qui permet de profiter d’un report d’impôt optimal et d’un maximum de souplesse. Puisque le taux de retrait maximum des FERR a été réduit pour 2015, vous n’êtes plus tenu de retirer autant de votre FERR, ce qui vous permet de profiter d’une croissance accrue en franchise d’impôt. Toutefois, tel que le souligne M. Ardrey, qui dit croissance accrue en franchise d’impôt dit aussi plus d’impôt à payer plus tard! « Nous essayons de gérer les retraits des FERR de façon à ne pas alourdir inutilement le fardeau fiscal des clients. Par exemple, en effectuant des retraits plus importants de leur FERR quand leur taux d’imposition est inférieur et en investissant dans un compte d’épargne libre d’impôt, les clients peuvent se constituer un capital libre d’impôt pour leurs vieux jours » ajoute M. Ardrey**.

Préparer son portefeuille

Lorsque vous commencerez à retirer des fonds de votre portefeuille, vous devrez peut-être modifier la répartition de votre actif. Selon John Stroud, conseiller en placements au bureau de Toronto, « il est très important, à cette étape, que la répartition de votre actif corresponde à vos besoins en matière de revenu, à votre âge et à votre tolérance à la volatilité. Vous devez disposer de l’équivalent d’environ deux ans de revenu, que ce soit en liquidités ou en placements à revenu fixe. Qui plus est, en cas de baisse temporaire des marchés boursiers, le simple fait de tirer un revenu de vos placements à revenu fixe vous empêchera de réaliser des pertes sur vos placements en actions, tout en rééquilibrant votre portefeuille pour profiter de la reprise et de la croissance à venir. » Selon lui, il est plus important de régler la question de la tolérance au risque que de faire une fixation sur le taux de rendement.

« Vous ne profiterez pas de votre retraite si la volatilité des marchés vous préoccupe. Il vaut mieux répartir prudemment votre actif que d’être incapable de dormir à cause de vos placements. » Tel que l’indique M. Stroud, il est possible d’accroître son revenu sans pour autant s’exposer à un degré de risque excessif, au moyen par exemple d’actions à dividendes de sociétés de premier ordre et d’obligations à court terme.

Le temps d’y mettre de l’ordre

Si vous êtes à moins de cinq ans de la retraite, c’est le moment de mettre de l’ordre dans votre planification de la retraite et votre portefeuille de placements. Si vous avez besoin d’aide pour mettre au point votre plan et pour ajuster votre portefeuille, n’hésitez pas à consulter votre conseiller.

* Seuils de revenu pour l’année d’imposition 2015.
** Pour plus d’information à ce sujet et pour en savoir plus sur les stratégies liées au CELI, passez à la rubrique Votre argent, à la page 3.

Conseillers T.E. peut vous aider

⁃ à déterminer vos besoins de revenu et vos sources de revenu pour calculer le revenu supplémentaire que vos placements doivent vous procurer.
⁃ à évaluer dans quelle mesure votre portefeuille de placements peut répondre à vos besoins de revenu et vous recommander les changements requis, s’il y a lieu.
⁃ à mettre au point un plan de revenu de retraite qui réduit vos impôts et maximise vos prestations de l’État.
⁃ à préparer vos déclarations de revenus annuelles et à veiller au paiement des acomptes provisionnels trimestriels.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *