Image d'illustration

Mode d’emploi pour la tranquillité d’esprit en voyage

Stratégies | février 2016

Si la plupart des gens ont le goût du voyage et rêvent de contrées lointaines, personne ne veut pour autant payer trop cher et encore moins se placer dans une situation précaire. Voici donc six bons conseils pour éviter les écueils à votre prochaine grande aventure.

1) Pour vos besoins en devises, faites affaire avec un spécialiste

Avec la chute récente du huard par rapport à de nombreuses monnaies, vous comprendrez qu’il est plus que jamais souhaitable de vous procurer des devises à bon prix. Si vous le faites auprès de votre banque, vous paierez des frais d’environ 2 % à l’achat. Malheureusement, vous paierez encore ces frais (soit un total de 4 %) si, à votre retour au pays, vous voulez reconvertir vos devises restantes en dollars canadiens. Heureusement, une bien meilleure solution s’offre à vous : les courtiers de change. On en trouve dans toutes les grandes villes et leurs frais sont parfois de seulement 0,2 % (soit le dixième de ce qu’exige une banque). Attention, toutefois, car il peut y avoir des restrictions, notamment sur le montant minimal à convertir pour avoir droit au tarif le plus bas.

2) N’oubliez pas l’assurance annulation et interruption de voyage

Vous aurez beau avoir pensé à tout, rien ne peut vous garantir qu’une maladie, une blessure ou un autre imprévu ne vous obligera pas à écourter votre voyage ou à y renoncer. Cependant, vous pouvez réduire les conséquences financières de ce genre de situation en vous procurant une assurance en cas d’annulation ou d’interruption de voyage. Certains programmes comprennent même une garantie au cas où vous auriez un accident en voyage et où vos bagages et effets personnels seraient en retard, perdus ou endommagés. Idéalement, il faudrait vous assurer au moment de verser votre acompte, car les assureurs imposent souvent une date limite pour la souscription. Il existe aussi des programmes d’assurance voyage assortis d’une garantie en cas d’urgence médicale à l’étranger. Si vous en avez déjà une, vous pouvez renoncer à celle du programme, ce qui réduira votre prime. Les grands voyageurs peuvent aussi souscrire une protection annuelle ou pour des voyages multiples. Enfin, lisez votre contrat, en prenant soin d’accorder une attention particulière aux petits caractères. À l’instar de tous les produits d’assurance, certaines exclusions et restrictions s’appliqueront forcément à votre couverture.

3) Prenez connaissance des alertes et conseils que publie le gouvernement à l’intention des voyageurs

Un voyageur averti en vaut deux, alors renseignez-vous le plus possible sur votre destination, surtout si vous visitez une région réputée comme étant moins sécuritaire que d’autres ou qui est sujette à des conditions météo exceptionnelles. Prenez le temps de consulter les sites Web du gouvernement (voyage.gc.ca/voyager). On y trouve de l’information de toute sorte, notamment sur les coutumes locales, les lois, les services de change et l’accès aux soins de santé. Consultez votre médecin de famille pour connaître les risques sur la santé et obtenir les vaccins, médicaments et conseils nécessaires avant le grand départ.

4) Faites-vous conseiller par les gens du pays

Quelle que soit votre destination, la population locale est votre meilleure source d’information sur tout ce qui concerne la région. Avant de partir, consultez si possible les parents et amis que vous y avez et, une fois sur place, n’hésitez pas à demander conseil aux personnes en qui vous sentez que vous pouvez avoir confiance, comme le personnel de l’hôtel, par exemple, surtout si vous avez l’intention de vous aventurer hors des sentiers battus. Le site TripAdvisor est une autre source de conseils relativement fiables, même si ce sont des visiteurs et non pas des gens de la région qui les écrivent. Si vous le désirez, vous pouvez demander aux autres utilisateurs du site de vous renseigner sur les endroits courus par la population locale. Vous recevrez une description beaucoup plus objective que sur le site Web officiel.

5) Faites vos réservations auprès d’entreprises canadiennes de bonne réputation

Dans la mesure du possible, réservez votre voyage et notamment les excursions que vous comptez faire auprès d’une agence de voyages canadienne. Au Canada, les activités et les pratiques des agences de voyages sont plus étroitement surveillées que dans d’autres pays et les agences de bonne réputation peuvent vous donner accès aux meilleurs tarifs sur le marché.

6) Restez discret et vigilant

Même s’il est difficile de se fondre dans la faune locale, essayez de ne pas trop ressembler à un touriste. Les voleurs repèrent leurs proies en fonction de leur apparence et de leur comportement. Évitez donc d’avoir l’air perdu (même si vous l’êtes!) et de garder sur vous des objets, comme un appareil photo de grande valeur, caractéristiques du touriste. Ne tenez jamais pour acquis que rien ne peut vous arriver et, si vous craignez pour votre sécurité, prenez immédiatement les précautions qui s’imposent. On n’est jamais complètement à l’abri du risque, ni en voyage, ni chez soi d’ailleurs. Vous aurez sans doute plus de plaisir en voyage si vous avez fait vos devoirs avant de partir et si vous comprenez les précautions de base que tout voyageur doit prendre. Sur ce, bon voyage!

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *