L’objectivité, principe fondamental de CPTE

Si votre conseiller vous recommande de confier vos placements à Conseillers en placements T.E. (CPTE), c’est qu’il est persuadé que les gestionnaires de placements qui travaillent avec CPTE ont été sélectionnés avec soin et objectivité et qu’ils peuvent produire des rendements solides tout en maîtrisant le risque.

 

Processus de sélection rigoureux

Que votre argent soit géré directement par des gestionnaires approuvés par CPTE ou que vous l’investissiez dans les fonds en gestion commune Prospérité, sachez que CPTE a soumis ces gestionnaires de placements à un processus de sélection rigoureux. Un examen objectif du rendement et de la méthodologie de placement de ces gestionnaires a été fait. Dans le cas où le gestionnaire est une société affiliée à CPTE, le client en est clairement informé avant que toute décision soit prise.

« CPTE est un gestionnaire de gestionnaires, explique June MacKinnon, directrice de la recherche chez CPTE. Nous visons l’objectivité totale et imposons des normes strictes à tous les gestionnaires que nous recommandons. »

Il faut du temps pour bien sélectionner un nouveau gestionnaire. Après une première rencontre, il y a des vérifications, des conférences téléphoniques, des analyses plus poussées et enfin une visite des candidats finalistes à leurs bureaux. Bien que CPTE examine le rendement des gestionnaires, elle s’assure également de la stricte application d’une méthode rigoureuse qui permettra l’obtention répétée de résultats favorables. Bon nombre de gestionnaires ont créé des programmes et des méthodes de placement exclusifs. Par exemple, AthenaInvest de Denver au Colorado, nouvellement ajouté au groupe de gestionnaires du Fonds d’actions américaines Prospérité, a conçu un modèle de gestion de portefeuille qui s’appuie sur des facteurs comportementaux pour composer de meilleurs portefeuilles.

Approche multi-gestionnaires

CPTE préconise l’approche multi-gestionnaires afin d’améliorer le rendement global et de réduire le risque. Par exemple, le Fonds d’actions canadiennes Prospérité fait appel à trois gestionnaires qui ont tous un style différent. Basé à Toronto, Foyston, Gordon & Payne emploie une méthode fondée sur la valeur. Ce gestionnaire est à l’affût de sociétés solides ayant fait leurs preuves, dont l’action se négocie à un prix inférieur à la valeur estimative de l’entreprise. Pour sa part Guardian Capital s’intéresse aux sociétés qui ont une forte croissance ou un bon potentiel de croissance. Triasima, le troisième gestionnaire, qui est basé à Montréal, applique une méthode exclusive basée à la fois sur la valeur et la croissance, qui s’appuie sur une analyse de la solidité des paramètres fondamentaux et une analyse informatique. Le résultat est un éventail plus large de titres, un portefeuille plus diversifié et un risque moins grand.

Surveillance des gestionnaires

En tant que gestionnaire de gestionnaires, CPTE impose des normes strictes et veille à ce qu’elles soient respectées. En 2013, CPTE a décidé de réévaluer les sous-gestionnaires du Fonds d’actions américaines Prospérité suite à des résultats qui étaient décevants depuis quelque temps. Le fonds a maintenant quatre sous-gestionnaires, dont AthenaInvest, qui ont tous des méthodes et un style de gestion différents. Le rendement du fonds a commencé à s’améliorer et la diversité accrue des styles de gestion devrait se traduire par une diminution du risque.

La conjoncture économique peut aussi déclencher un examen de la stratégie d’un fonds. Ainsi, la faiblesse des taux d’intérêt que nous connaissons depuis quelques années a poussé CPTE à modifier la gestion du Fonds de titres à revenu fixe Prospérité. « Nous avons déployé une nouvelle tactique, explique Steven Belchetz, président et chef des placements de CPTE. Nous avons apporté des changements à notre groupe de gestionnaires afin de mieux nous prémunir contre le risque de taux d’intérêt. »

L’équipe de CPTE a ajouté à sa gamme de solutions des portefeuilles composés de fonds négociés en Bourse (FNB), offrant ainsi une option supplémentaire à ses clients.

« Nous rencontrons constamment de nouveaux gestionnaires, déclare June MacKinnon, dans des congrès et des activités de réseautage. Nous dénichons des gestionnaires comme les analystes en placements dénichent de nouveaux titres, et quand nous faisons appel à un gestionnaire affilié, nous le précisons toujours. »

Établie à Toronto, Tessa Wilmott est une rédactrice, éditorialiste et chercheuse spécialisée dans le secteur des services financiers.

 

Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition d’août 2016. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *