Les milléniaux sont-ils le moteur derrière l’émergence des placements éthiques?

Dans le cadre du transfert de patrimoine des baby-boomers aux milléniaux, ces derniers devraient recevoir plus de 30 000 milliards de dollars en héritage. Ce transfert massif de patrimoine explique pourquoi les gestionnaires de fonds affectent de plus en plus de ressources à l’élaboration de produits ciblant cette nouvelle clientèle.

Les milléniaux, qui commencent à faire appel aux gestionnaires de portefeuille, bouleverseront le secteur des placements en raison de l’importance de leur nombre, notamment du fait qu’ils choisissent d’investir dans des sociétés qui ont un impact social et environnemental positif, en plus de leur procurer des rendements concurrentiels. Pour eux, puisque la croissance de la population continue de dépasser les ressources disponibles, la demande mondiale d’aliments, d’eau et d’énergie propre nécessite des améliorations innovantes pour remédier à la situation. Les milléniaux souhaitent parvenir à un meilleur niveau d’intégration entre leur patrimoine et leurs valeurs, par besoin d’accomplissement personnel. Cela signifie contribuer de façon positive à la société ainsi qu’à la protection de l’environnement au profit des générations futures.

En quoi consistent les placements éthiques?

Les émetteurs de placements éthiques, aussi désignés sous le nom de placements socialement responsables, doivent intégrer aux décisions de placement certains facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Un récent sondage mené par l’Association pour l’investissement responsable montre que 75 % des investisseurs manifestent de l’intérêt pour les produits ESG, et que 82 % des investisseurs consacrent une part de leur portefeuille aux instruments de placement liés aux facteurs ESG.

Les instruments de placement durable peuvent enregistrer des rendements similaires, voire supérieurs, à ceux de placements traditionnels comparables. Par exemple, le rendement de l’indice MSCI KLD 400 (composé de sociétés qui répondent à des normes ESG très élevées) est supérieur à celui de l’indice S&P 500 pour les années depuis 1990. De solides résultats financiers combinés à des placements fondés sur les valeurs se révèlent extrêmement intéressants, en particulier aux yeux des milléniaux.

Outre les données financières, l’analyse du rendement d’une société au chapitre des facteurs ESG donne un portrait plus complet de la qualité de la direction de l’entreprise, ainsi que de ses perspectives à long terme. Il s’agit d’une tendance croissante : les investisseurs ont l’occasion d’obtenir de meilleurs rendements pondérés en fonction des risques, tout en contribuant à des résultats positifs liés à des enjeux sociaux et environnementaux.

Ces dernières années, les milléniaux ont manifesté de l’intérêt pour les placements durables, et d’importantes sommes ont été investies dans des produits ESG.

Une demande croissante

De plus en plus de données à l’échelle internationale donnent à penser que les milléniaux stimulent la demande d’instruments de placement éthique intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Selon un rapport (en anglais) du Morgan Stanley Institute for Sustainable Investing, les milléniaux sont deux fois plus enclins que les autres à faire des placements dans les entreprises ou les fonds qui visent des résultats sociaux ou environnementaux précis. De plus, 84 % des milléniaux insistent pour faire des placements dans les produits ESG leur objectif principal. Il devient de plus en plus évident que la demande de produits de placement durable est alimentée par les milléniaux qui préfèrent effectuer des placements en phase avec leurs valeurs personnelles.

Les milléniaux sont deux fois plus enclins que les autres à faire des placements dans les entreprises qui visent des résultats sociaux ou environnementaux précis.

La mondialisation a mené à la prise de conscience que notre monde est de plus en plus interconnecté; cette prise de conscience, à son tour, a eu une incidence positive sur le comportement social des jeunes générations. Par ailleurs, grâce à la hausse spectaculaire du nombre de voyages dans le monde, les gens sont plus exposés à d’autres cultures et à d’autres sociétés, ce qui contribue à faire reculer les préjugés et l’ignorance. Un plus grand nombre de personnes sont donc susceptibles de se soucier des problèmes mondiaux et de chercher à les résoudre.

Que nous réserve l’avenir?

Conformément à la tendance générale en matière de démographie humaine, la jeune génération cherche toujours à améliorer les modèles, les idées et les valeurs qui lui ont été transmis par la génération précédente. Les milléniaux semblent avoir tissé un lien beaucoup plus étroit que leurs prédécesseurs avec les enjeux sociaux dans le monde, et être davantage convaincus de leur capacité à changer les choses. Cette conviction devrait s’intensifier parmi les membres de la génération suivante (la génération Z). Ces deux générations semblent en effet adopter une démarche progressiste en matière de placement, sachant que nos gestes et nos paroles ont des répercussions sur nous-mêmes, mais aussi sur la vie de tous, d’une façon ou d’une autre. On peut dire que les investisseurs milléniaux investissent dans des actions concrètes.


Sameer Amin, analyste de la recherche
Conseillers T.E.


Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de mars 2019. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *