Les milléniaux millionnaires du futur

Comme le disent si bien les Rolling Stones, « Time is on my side, yes it is… », et le temps joue effectivement en faveur des milléniaux nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, particulièrement en ce qui a trait à la recherche de l’indépendance financière. Nous savons aujourd’hui que les milléniaux ont pour la plupart peu d’économies, qu’ils sont endettés et qu’ils ont des attentes mitigées quant à leurs chances de vivre une retraite confortable. Toutefois, le temps est notre allié (oui, je fais partie de cette génération). À l’heure actuelle, il est notre meilleur atout.

L’ennui, c’est que le temps nous file entre les doigts. La nécessité d’organiser nos finances est de plus en plus pressante parce que la vie a tendance à se compliquer au fil des années. Il peut y avoir des pressions, du stress et des responsabilités dans les autres sphères de notre vie, qu’il s’agisse de nos relations personnelles, de notre carrière ou de notre santé.

Dans mes conférences sur le bien-être financier, voici comment je présente souvent les choses. Si vous participez à une de mes conférences, c’est parce que vous avez un emploi et que votre employeur finance cette présentation. Alors, félicitations, car vous avez un emploi et vous touchez un salaire. Si vous êtes chanceux, vous gagnerez peut-être un revenu d’emploi pendant des dizaines d’années. La somme de ces revenus accumulés au fil du temps peut être considérable.

Votre mode de vie s’accompagne d’un coût financier, que vous devez évaluer périodiquement.

Ces revenus sont toutefois, en grande partie, utilisés pour les dépenses liées au mode de vie, pour le remboursement de vos dettes, le paiement de l’impôt sur le revenu et d’autres obligations. Au fil du temps, vos décisions financières, guidées par vos comportements, auront des répercussions sur votre future valeur nette. Cela déterminera votre capacité à devenir autonome financièrement à temps pour profiter pleinement de vos vieux jours.

Quels sont les comportements cruciaux qui influencent vos décisions financières? On peut les répartir en quatre domaines : gagner sa vie, dépenser, sacrifier et épargner/investir. Examinons chacun de ces domaines.

Comportement no 1 : votre façon de gagner votre vie

C’est votre capacité à gagner un revenu. C’est la partie « flux entrants » de votre équation financière. Que pouvez-vous faire pour influencer cette capacité? Bien entendu, le niveau d’études et les compétences joueront un rôle. Votre capacité à évoluer et à acquérir de nouvelles compétences au fil du temps sera également utile pour peut-être obtenir un emploi mieux payé. Vous pouvez aussi travailler plus, en augmentant vos heures de travail chez votre employeur ou en ayant un deuxième emploi, même si c’est un travail intermittent. Le défi est de trouver le nombre idéal d’heures travaillées afin que les autres sphères de votre vie n’en souffrent pas.

Comportement no 2 : votre façon de dépenser

Vous dépensez probablement en fonction du mode de vie qui vous convient. Toutefois, sachez que votre mode de vie s’accompagne d’un coût financier, que vous devez évaluer périodiquement. Faites le suivi de vos dépenses pendant une période donnée, par exemple pour quelques mois, et analysez les résultats. Je trouve cet exercice fascinant parce qu’il est très révélateur des valeurs et des priorités d’une personne. Vous constaterez peut-être que certaines de vos dépenses sont consacrées à des choses qui comptent beaucoup pour vous, comme certains loisirs ou intérêts. Vous souhaiterez sans doute maintenir ces dépenses (en supposant qu’elles sont dans vos moyens), parce qu’elles vous apportent beaucoup. Vous verrez aussi que certaines de vos dépenses sont liées à des choses auxquelles vous n’attachez pas beaucoup d’importance. Vous pouvez donc réduire ces dépenses inutiles, ce qui vous donnera plus de latitude pour vous consacrer à vos intérêts et à vos objectifs, tout en bonifiant considérablement votre future valeur nette.

Comportement no 3 : votre façon de sacrifier

Il est ici question de votre capacité à maintenir les dépenses liées à vos priorités, tout en réduisant ou en éliminant celles liées aux choses secondaires. Il est recommandé de faire le point régulièrement sur ce comportement, car vos priorités et vos objectifs secondaires peuvent évoluer au fil du temps. L’objectif est de financer votre mode de vie tout en mettant de l’argent de côté chaque mois pour vos autres objectifs, que ce soit pour vous offrir quelque chose de spécial ou pour rembourser vos dettes.

Comportement no 4 : votre façon d’épargner et d’investir

Si vous vivez selon vos moyens, félicitations! Cela dit, comment faites-vous fructifier vos fonds excédentaires? La réponse à cette question sous-tend votre comportement d’investisseur. Voyez cela comme votre capacité à optimiser votre valeur nette, grâce à la capitalisation. Cela ne s’applique pas seulement à l’épargne. Le remboursement de la dette utilise aussi le principe de la capitalisation pour réduire votre solde, ce qui se répercutera sur votre valeur nette. C’est d’autant plus vrai si vous avez des dettes à taux d’intérêt élevé, comme les soldes de cartes de crédit. Il serait donc bon de rembourser ces dettes en premier.

Votre horizon de placement à long terme est un avantage et vous devriez opter pour des placements comportant le degré de risque approprié.

Que vous ayez la chance d’avoir un régime de retraite d’employeur ou que vous ayez votre propre REER ou CELI, sachez que votre horizon de placement à long terme est un avantage et que vous devriez opter pour des placements comportant le degré de risque approprié. Le moment venu, il sera prudent de réduire le risque auquel vous êtes exposé, mais, aujourd’hui, visez la croissance. En répondant à un questionnaire sur votre profil d’investisseur, vous pourrez déterminer le degré de risque qui vous convient.

Si vous faites attention à ces quatre comportements financiers, vous augmentez vos chances que le temps joue en votre faveur, et dans plusieurs années, vous en récolterez les fruits.


Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de mars 2019. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *