La reprise de la fin juin met fin à la correction

La reprise de la fin juin met fin à la correction

Été 2011

Le ralentissement de la croissance mondiale et le recul des prix des matières premières ont pesé sur le rendement des actions au deuxième trimestre. Parmi les marchés développés, seul le marché canadien, riche en ressources naturelles, a subi ce qui s’est heureusement avéré une correction mineure. La diversification à l’extérieur du Canada a permis d’atténuer les pertes encaissées au cours de cette période.

Actions

Après cinq semaines de recul, une remontée d’environ 5% au cours de la dernière semaine de juin a mis fin à la glissade des actions canadiennes. L’indice S&P/TSX a perdu 5,15% de sa valeur au deuxième trimestre, mais il affiche un gain de 20,87% pour l’année terminée le 30 juin 2011. Bien que la plupart des secteurs aient été à la hauteur de leur indice durant le trimestre, l’énergie (-10,96%), les matériaux (-8,41%) et les technologies de l’information (-8,16%, en grande partie à cause des problèmes de Research in Motion) ont été les éléments les plus nuisibles à l’indice. Les titres du secteur financier, considérés comme des valeurs refuges, ont devancé l’indice ce trimestre-ci, malgré une baisse de 3,13%. Le secteur des services publics a bien fait, terminant même le trimestre en terrain positif grâce à un gain de 0,67% et de 23,4% durant l’année.

Les marchés des États-Unis, de l’Europe, de l’Asie, de l’Extrême-Orient et des pays émergents ont devancé le marché canadien au deuxième trimestre. Durant le trimestre, l’indice S&P 500 n’a reculé que de 0,67%, et il affiche un gain de 18,83% pour l’année. En dollars américains, cependant, le S&P 500 a grimpé de 0,10% durant le trimestre et il est en hausse de 30,69% par rapport à l’an dernier. Pour la première fois depuis longtemps, le rendement sur trois ans des actions américaines est supérieur à celui des actions canadiennes.

Malgré les préoccupations entourant les dettes souveraines et le ralentissement de la croissance mondiale, l’indice MSCI EAEO a monté de 0,78% durant le trimestre et il est en hausse de 18,53% pour l’année. L’Europe a pour sa part progressé de 2,05% durant le trimestre, et elle affiche un gain de 24,4% par rapport à l’année dernière; ces rendements ont profité du raffermissement de l’euro face au dollar canadien durant cette période. Malgré le tremblement de terre qui l’a frappé, le Japon a tout de même réussi à dégager un rendement positif pour l’année (2,91%) et il n’a fléchi que très légèrement (-0,59%) durant le trimestre. Les marchés émergents ont souffert de la faiblesse des prix des ressources et l’indice MSCI Marchés émergents a reculé de 1,81% au deuxième trimestre; il est toutefois en avance de 16,54% pour l’année.

Titres à revenu fixe

Les obligations ont offert des rendements intéressants au deuxième trimestre, tel qu’en témoigne le gain de 2,48% de l’indice obligataire universel DEX. L’augmentation de la demande pour les obligations, alors que les marchés boursiers étaient en baisse, a fait reculer les taux et augmenter les rendements durant le trimestre. Toutefois, à 4,67%, le rendement annuel de l’indice s’aligne sur les taux des coupons. L’écart de rendement entre les titres de sociétés et les titres gouvernementaux a continué de se resserrer durant le trimestre, et il se situe maintenant à environ 1,5% pour l’année. Au Canada, le taux d’inflation annuel a augmenté durant le trimestre, poussé vers le haut par les prix de l’énergie et des aliments. Dans un contexte de faible croissance économique, il est peu probable que la Banque du Canada relève ses taux d’intérêt d’ici la fin de l’année.

Devises

À la clôture du deuxième trimestre le 30 juin dernier, le dollar canadien valait 1,0370 $US, ce qui constitue une hausse de 0,78 % par rapport au trimestre précédent. Depuis un an, la valeur du dollar canadien a bondi de 9,98%, alors qu’il a atteint puis dépassé la parité avec le dollar américain. La fluctuation des devises a toutefois tendance à s’atténuer au fil du temps, et le dollar canadien s’est apprécié de seulement 1,84% (en taux annualisé) face au dollar américain au cours des trois dernières années.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *