La Bourse ou la brique?

On demande souvent aux conseillers en placements ce qui est le plus avantageux, investir dans l’immobilier ou en Bourse. Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, et des arguments peuvent certainement être apportés en faveur des deux approches, car chacune présente des avantages et des inconvénients. Or, si vous comprenez bien les deux, vous pourrez plus facilement choisir celle qui est la plus adaptée à votre situation. Vous vous rendrez peut-être même compte qu’il vaut mieux investir aussi bien dans l’immobilier qu’en Bourse.

Pour vous aider à prendre une décision, nous vous présentons une courte liste des principaux avantages d’investir dans l’immobilier et en Bourse.

Avantages d’investir en Bourse

Liquidité

Les actions sont beaucoup plus liquides que les biens immobiliers. Elles peuvent être vendues en ligne immédiatement d’un simple clic. Selon l’endroit, la vente d’une propriété peut prendre des semaines, des mois, voire des années. Dans le cas des actions, vous pouvez vendre une partie de votre portefeuille; quant à un bien immobilier, vous devez vendre la totalité de votre investissement.

Moins de travail

La gestion d’un portefeuille d’actions est habituellement moins exigeante que celle d’une propriété immobilière. Dans le cas des actions, vous pouvez faire appel à un gestionnaire de fonds ou décider d’investir dans un fonds indiciel passif pour lequel il n’est pas nécessaire de prendre trop de décisions. Dans le cas d’un bien immobilier, vous devez consacrer du temps pour trouver de bons locataires et résoudre les problèmes liés à la propriété. L’idée d’être propriétaire peut déplaire à ceux qui manquent de temps ou qui préfèrent l’occuper autrement.

Investissement plus modeste requis

Dans le cas des actions, vous n’êtes pas limité à un seul investissement important. Si vous disposez d’un peu d’argent, par exemple 20 000 $, vous pouvez facilement investir la somme en Bourse. Ces 20 000 $ ne suffiraient probablement pas à la mise de fonds nécessaire à l’achat d’une propriété. Dans le cas d’un bien immobilier, vous devez faire une mise de fonds d’au moins 20 % pour éviter d’avoir à souscrire l’assurance hypothécaire de la SCHL.

Frais de transaction inférieurs

Dans le cas d’une transaction immobilière, les commissions de courtage, les droits de mutation et les frais juridiques peuvent s’accumuler assez rapidement, particulièrement lorsque les prix des propriétés sont élevés. L’achat et la vente d’actions par l’intermédiaire d’un courtier exécutant coûtent généralement environ 10 $ par opération. De plus, il existe des fonds sans frais d’acquisition qui ne prélèvent aucune commission.

Meilleure diversification

La diversification est plus facile avec un portefeuille d’actions. Les fonds communs de placement ou les fonds négociés en Bourse constituent des moyens de diversification efficaces et très abordables. La diversification est plus difficile avec les biens immobiliers, à moins que vous ne possédiez plusieurs propriétés, ce qui exige beaucoup plus d’argent. La diversification contribue à réduire la volatilité et le risque global.

Avantages d’investir dans les immeubles locatifs

Contrôle accru

En tant que propriétaire foncier, vous avez le plein contrôle de la propriété et en assumez l’entière responsabilité. Si vous voulez faire de légers travaux de rénovation pour pouvoir ensuite augmenter le loyer, c’est possible sans avoir à obtenir l’approbation de quiconque. Vous pouvez également réaliser des travaux de rénovation importants, comme refaire la cuisine ou ajouter une salle de bain si vous estimez que les travaux augmenteront la valeur de revente de la propriété. Vous n’avez pas ce type de contrôle en tant qu’actionnaire. Vous devez faire confiance aux dirigeants des entreprises dans lesquelles vous investissez.

Effet de levier

Si vous contractez un emprunt hypothécaire pour acheter un bien immobilier, vous tirez parti de l’effet de levier. Par exemple, si vous effectuez une mise de fonds de 20 %, toute augmentation de la valeur de la propriété sera multipliée par cinq. Une augmentation de la valeur de la propriété de 2 % produira un taux de rendement de 10 %. Bien entendu, l’inverse est également vrai. Si les prix des propriétés diminuent, les pertes sont aussi amplifiées. Vous pouvez également tirer avantage de l’effet de levier avec les actions, en utilisant un compte sur marge. La possibilité d’un appel de marge constitue le plus grand risque lié à l’utilisation d’une marge. L’institution financière peut en effet exiger la remise des fonds empruntés si la valeur du portefeuille a trop diminué. Dans le cas d’un bien immobilier, vous ne serez pas obligé de vendre si les prix des propriétés commencent à baisser.

Volatilité moindre

Vous ne subissez pas la même volatilité au quotidien avec l’immobilier qu’avec la Bourse. L’immobilier est ponctué de hauts et de bas, mais a tendance à suivre une courbe plus graduelle que la Bourse. Les actions peuvent connaître des fluctuations quotidiennes importantes, attribuables à des facteurs comme les résultats trimestriels, les actualités mondiales ou économiques et la confiance des investisseurs. Comme les cours des actions et des fonds communs de placement sont aisément accessibles, il est facile de savoir quand les marchés sont en baisse. Il peut toutefois être difficile pour l’investisseur boursier moyen d’encaisser une baisse de 10 % à 20 % de son portefeuille. Comme il n’y a pas de liste de prix précise pour les biens immobiliers, vous ne sauriez pas nécessairement si la valeur de votre immeuble locatif a subi une diminution de 10 % ou de 20 %. Pour cette raison, vous êtes plus susceptible de garder le cap et de ne pas céder à la panique lorsque les prix chutent.

Avantages fiscaux

Dans le cas d’un immeuble locatif, vous pouvez déduire de votre revenu de location les frais d’exploitation, comme les intérêts hypothécaires, les taxes foncières, les frais de gestion immobilière, les primes d’assurance et les frais de réparation. Si vos frais de location dépassent votre revenu de location, vous pouvez déduire la perte locative d’autres sources de revenu. Vous pouvez également demander une déduction pour amortissement, ce qui réduit vos obligations fiscales actuelles et vous permet de les reporter à des années d’imposition où votre revenu est inférieur. Le revenu de location entre dans le calcul des droits de cotisation au REER, s’il y a lieu. Les actions canadiennes offrent un traitement fiscal préférentiel pour ce qui est des dividendes canadiens, mais la déduction fiscale et le report potentiel d’impôt sont un grand avantage d’investir dans l’immobilier.

Actif matériel

Les investisseurs immobiliers aiment le fait qu’ils sont en mesure d’utiliser leur bien immobilier. Si vous songez à déménager un jour dans un logement plus petit, vous pourrez emménager dans votre immeuble locatif. Dans le cas des actions, vous ne pourrez pas utiliser ce que vous possédez. Vous recevez seulement des relevés indiquant que vous détenez telle action ou des parts de tel fonds commun de placement.

Bien que ce bref survol de la question puisse vous aider à déterminer l’option qui vous semble la meilleure, nous vous conseillons d’examiner l’ensemble de votre situation financière avec votre planificateur pour établir quelle est la meilleure solution de placement pour vous.

Wesley Fong, Conseillers T.E., Vancouver


Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de septembre 2017. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *