Commentaire d’investissement – Septembre 2012

Les meilleurs gestionnaires ne sont pas à l’abri des contre-performances

Si vous avez déjà investi dans un fonds commun de placement, vous avez sans doute lu l’avertissement standard selon lequel les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs. Cette mention est tout à fait justifiée, surtout quand les prévisions émises sont fondées sur des données récentes.

À peu près tous les gestionnaires auront des contre-performances au cours de leur carrière, surtout sur des périodes de trois ans ou moins. Le graphique ci-dessous, basé sur des données recueillies jusqu’au 31 décembre 2010, montre que tous les gestionnaires examinés, sans exception, ont obtenu des rendements inférieurs d’au moins 1% à l’indice de référence, au moins une fois pendant chaque période de un an. Il est à noter que les gestionnaires visés par cette étude étaient tous excellents; parmi plus de 1500 gestionnaires de fonds communs de placement existants depuis au moins 10 ans, les 600 qui ont surpassé d’au moins 1% le rendement annualisé de leur indice de référence sur une période de 10 ans ont été sélectionnés. Par la suite ce nombre a été réduit à 370 en éliminant les gestionnaires des fonds dont la volatilité avait été supérieure à celle de l’indice.

Selon les critères établis par de nombreux conseillers en placement et autres spécialistes, un gestionnaire est soumis à un examen s’il obtient des rendements inférieurs pendant une période prolongée, trois ans dans bien des cas. Chez T.E. Mirador, nous convenons qu’il peut se passer beaucoup de choses en trois ans, mais il faut souligner que c’est une période relativement courte dans le domaine des placements. Souvenez-vous des demandes d’ouverture de compte et des questionnaires que vous avez remplis au fil des ans; vous y avez sans doute lu qu’un horizon de placement à long terme correspond généralement à une période de plus de cinq ans et souvent de plus de sept ans.

Les flux monétaires des fonds communs de placement indiquent que les investisseurs ont tendance à se ruer vers les fonds qui ont récemment connu du succès. Or, selon les résultats de cette étude, les investisseurs qui continuent de faire confiance à un bon gestionnaire malgré les périodes difficiles obtiennent des rendements plus élevés que ceux qui sont constamment à la recherche des meilleurs rendements. En fait, la plupart des gestionnaires finissent par regagner le terrain perdu et produire une plus-value après des périodes de rendements faibles. Les investisseurs doivent éviter de réagir trop vite aux contre-performances et donner à leurs gestionnaires la possibilité de montrer de quoi ils sont capables… à longue échéance. L’explication est simple: plus la durée du placement est longue, plus la probabilité que le gestionnaire surpasse l’indice est grande. De fait, les données indiquent que les gestionnaires ont surpassé leur indice de référence dans presque 75% des cas sur une période de cinq ans et dans plus de 80% des cas sur une période de sept ans. Par contre, sur un trimestre ou une année, la proportion tombe à environ 50%!

Étant donné que le marché et l’économie suivent de longs cycles et que les gestionnaires ont des styles et des méthodes qui diffèrent, il est essentiel pour les investisseurs de comprendre et d’accepter que leur portefeuille peut contenir en tout temps des placements au rendement décevant. Après la crise financière mondiale, vous avez sans doute beaucoup entendu parler de la volatilité accrue du marché; il est donc encore plus important de résister aux mouvements d’opinion, autrement dit de ne pas suivre les autres comme des moutons. Tant qu’un gestionnaire maintient son style de gestion, sa méthodologie et son processus de composition du portefeuille, les investisseurs devraient pouvoir continuer de lui faire confiance pendant les périodes difficiles et être récompensés quand il reprendra le dessus. Nous savons bien que nos clients veulent obtenir de bons rendements, à court terme comme à long terme. Nous insistons toutefois sur le danger d’agir en fonction des rendements à court terme. Les conseillers en placement de CPTE rencontrent régulièrement nos gestionnaires, et l’équipe de recherche exerce une surveillance sur les diverses équipes de placement qu’elle soumet à des examens périodiques; nous nous assurons ainsi que les baisses de rendement ne sont pas dues à des problèmes qui justifieraient le remplacement du gestionnaire.

 

 

 

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *