Faire d’une pierre deux coups!

Bien des gens, particulièrement à cette époque-ci de l’année, sont prêts à adopter de saines habitudes alimentaires et à faire plus d’activité physique, la plupart du temps afin de perdre quelques kilos. Toutefois, comme l’expliquait la vice-présidente de T.E. Mirador, Mme Lynne Triffon, dans le dernier numéro du bulletin Stratégies, de saines habitudes de vie ne consistent pas seulement à améliorer son apparence, mais également sa santé*. Le maintien d’un poids adéquat et d’une bonne condition physique peut aider à mieux dormir, à gérer plus efficacement le stress de la vie quotidienne et à prévenir les maladies. Nous le savons, la condition physique est l’une de nos meilleures défenses contre certaines maladies chroniques qui risquent d’hypothéquer notre qualité de vie. Cela dit, nous savons également qu’il n’est guère facile de troquer nos mauvaises habitudes contre un style de vie plus sain.

Comprendre le circuit de la récompense

Lors de la dernière conférence T.E. Mirador à Toronto, nous avons invité la coach pour cadres spécialisée en perte de poids, Mme Adele Tevlin d’Adele Wellness, à expliquer la façon dont la nourriture affecte notre cerveau et influence notre comportement de telle manière qu’elle contrecarre tous les efforts que nous déployons pour maintenir de saines habitudes de vie. Madame Tevlin, qui est nutritionniste et titulaire d’un diplôme en neuropsychologie de l’université McGill, vient en aide aux cadres débordés qui souhaitent mettre au point des stratégies efficaces de gestion du poids. Devant des salles combles à Vancouver, à Calgary et à Toronto, elle a réussi à déboulonner certains mythes concernant l’alimentation qui, en fait, empêchent de perdre du poids, et elle a expliqué comment rompre avec les habitudes alimentaires qui finissent par faire reprendre du poids. Il semble que le problème se trouve dans notre tête.

Comme Mme Tevlin l’a souligné, la nourriture stimule en fait le circuit de la récompense dans notre cerveau, cette partie du cerveau où se créent les dépendances. Selon les études, la nourriture est une substance qui crée une accoutumance, la deuxième en importance tout juste derrière l’héroïne. De plus, après avoir renforcé le circuit de la récompense pendant des années à certains moments de la journée (avec le verre de lait et les biscuits après l’école ou encore les croustilles et les boissons gazeuses en fin de soirée), on se retrouve aux prises avec de mauvaises habitudes alimentaires et des fringales auxquelles on a du mal à résister. On éprouve habituellement des envies impérieuses de manger du sucre, du sel et du gras. Il s’agit de trois ingrédients qui induisent une forte dépendance parce qu’ils stimulent la libération de dopamine dans le cerveau et déclenchent un mécanisme de rétroaction qui envoie le message suivant : « Encore! ».

Changer une habitude en 
21 jours

Voilà comment un certain nombre d’habitudes alimentaires pernicieuses s’établissent. Afin de gérer de façon durable son poids, il faut prendre conscience des habitudes qui font du tort, puis mettre au point des stratégies pour en venir à bout. Parmi les mauvaises habitudes courantes, mentionnons celles de grignoter au milieu de l’après-midi, de manger avant d’aller au lit, de manger lors d’événements sociaux, d’arriver à la maison affamé l’estomac vide sans avoir pris une bouchée de la journée et de manger pour chasser l’ennui. Selon Mme Tevlin, en parvenant à se défaire de ces habitudes, il est possible de gérer efficacement son poids. D’après son expérience, il faut 21 jours pour briser le cycle.

Surveiller sa glycémie

Il est évident que les aliments que vous mangez sont aussi importants que le moment où vous choisissez de les manger. Parmi les mythes que Mme Tevlin a dénoncés, notons celui selon lequel toutes les calories sont égales. Pour illustrer son propos, elle a comparé une barre de chocolat Mars à une poitrine de poulet (deux aliments qui comptent à peu près le même nombre de calories). La barre de chocolat a peut-être meilleur goût, mais la poitrine de poulet donnera plus un sentiment de satiété. Cette constatation s’explique par le lien entre l’alimentation et le taux de sucre dans le sang. Le sucre que contient la barre de chocolat fait grimper la glycémie rapidement, ce qui entraîne un gain de poids à la taille. Les protéines du poulet contribuent à augmenter de façon modérée le taux de sucre dans le sang, qui se régule plus longtemps, d’où le sentiment de satiété que le poulet procure.

Idéalement, pour gérer efficacement son poids, il faut réguler sa glycémie avec de faibles fluctuations pendant la journée. Comme Mme Tevlin l’explique, il faut manger de petites portions, mais plus souvent, afin que la glycémie ne soit ni trop haute ni trop basse; il faut également commencer sa journée avec un petit déjeuner à forte teneur en protéines et non en hydrates de carbone et en sucres, comme ceux qu’on trouve dans les céréales, les muffins et le pain. C’est ainsi qu’on peut mieux réguler sa glycémie, ce qui tempère l’humeur et préserve l’énergie tout en empêchant le corps d’emmagasiner le surplus de sucre sous la forme de graisse. Mme Tevlin maintient que ce que vous mangez le matin donnera le ton au reste de la journée. Elle recommande de manger des œufs au petit déjeuner en précisant qu’il a été démontré que l’idée longtemps avancée que les œufs stimulent la production de cholestérol était fausse. Maintenant considérés comme un « superaliment », les œufs sont faibles en calories, contiennent beaucoup de protéines, sont riches en éléments nutritifs… et ils sont peu coûteux!

Selon Mme Tevlin, ce n’est pas le manque de volonté qui fait engraisser, ce sont plutôt des habitudes de longue date qui entravent les efforts qu’on déploie pour maintenir un poids santé. En découvrant les bonnes stratégies pour mettre un terme à ces comportements, il est possible d’améliorer son apparence et de se sentir mieux dans sa peau en très peu de temps.

*Lisez l’article de Lynne Triffon à l’adresse 
www.tiny.cc/longue_vie

DATES ADDITIONNELLES

Compte tenu de l’intérêt suscité, Mme Tevlin refera sa présentation dans le cadre des conférences T.E. Mirador qui auront lieu les 27 et 28 mai prochains à Toronto et à Montréal respectivement. Veuillez communiquer avec votre conseiller T.E. Mirador pour de plus amples renseignements à ce sujet. Vous pouvez également visionner la présentation de Mme Tevlin sur notre site Internet en suivant ce lien : www.tiny.cc/living_well. Notez toutefois que la présentation est en anglais.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *