Êtes-vous vraiment protégé?

Seriez-vous étonné d’apprendre qu’on ne peut pas se procurer d’assurance inondation au Canada? Ce fut certainement une surprise pour de nombreux Albertains qui ont vu leur maison endommagée par les inondations destructives de l’été dernier. Nous payons consciencieusement nos primes mensuelles pour toute une gamme de polices d’assurance afin de protéger nos biens, notre famille et notre capacité de gagner un revenu, mais connaissons-nous vraiment la portée de ces polices et dans quelles circonstances nos réclamations seront payées?

Bien que les événements de l’été dernier aient forcé une prise de conscience chez plusieurs, avoir à déchiffrer le jargon qui compose la plupart des contrats d’assurance est une perspective peu susceptible d’apporter clarté ou réconfort. Il vaut mieux s’adresser à la compagnie ou à l’agent qui vous a vendu l’assurance pour obtenir des réponses à vos questions.

Assurance de dommages

Ce type d’assurance sert généralement à vous protéger contre les dommages et les poursuites en responsabilité civile pouvant toucher vos résidences (votre maison et vos autres propriétés) et vos véhicules (autos, motos et bateaux). Votre assurance de dommages devrait vous permettre de remplacer vos avoirs et vous éviter la ruine financière en cas de poursuite.

Passez en revue votre assurance habitation et assurez-vous qu’elle prévoit un montant suffisant pour vous permettre de reconstruire votre propriété telle quelle. Prenez des photos de votre maison et de son contenu, et conservez ces photos à l’extérieur, dans un coffret de sûreté ou sur un serveur sécurisé. Ne présumez pas que les articles de valeur – comme les bijoux, les objets d’art et les antiquités – sont couverts. Ces articles exigent souvent une couverture additionnelle dans le cadre d’un avenant. Posez des questions sur les exclusions pour savoir dans quelles circonstances votre assurance ne vous couvre pas.

Pour l’assurance auto, sachez quoi faire en cas de collision. Pour vous aider, le Bureau d’assurance du Canada a mis au point un rapport d’accident que vous pouvez télécharger à partir de son site Web, à l’adresse www.ibc.ca/fr. Imprimez-le et gardez-le dans la boîte à gants de votre voiture pour noter les détails importants d’un incident. Vérifiez si votre contrat prévoit une voiture de remplacement (et de quel type) dans l’éventualité où votre voiture serait endommagée ou volée. Si vous êtes blessé durant une collision et que vous ne pouvez plus travailler, voyez si votre assurance offre le remplacement du revenu et quel délai doit s’écouler avant que l’indemnisation commence.

Franchises et responsabilité civile

• Votre assurance vous remboursera pour les réclamations venant en excédent du montant de la franchise. Pour économiser sur vos primes, choisissez la franchise la plus élevée et mettez ce montant de côté dans votre fonds d’urgence.
• Les clauses de responsabilité protègent vos actifs personnels lorsque vous devez payer pour des dommages que vous avez causés. 
La couverture standard est habituellement de 1 million de dollars, mais c’est souvent insuffisant. Vous pouvez augmenter votre assurance responsabilité civile en souscrivant une police complémentaire offrant une couverture additionnelle qui entre en jeu une fois que votre propre assurance dommages est épuisée.

Assurance vie

Au décès d’un assuré, l’assurance vie procure les fonds nécessaires pour subvenir aux besoins des personnes à charge ou protéger l’actif de la succession. Sachez toutefois qu’une demande de règlement peut être refusée si les renseignements fournis sur la proposition d’assurance étaient incomplets ou inexacts. En assurance vie, l’essentiel est de choisir le bon montant. Si le capital est trop élevé, vous payerez des primes inutilement. S’il est trop bas, vos héritiers n’auront pas suffisamment d’argent. Durant votre vie active, il vous faudra suffisamment d’assurance vie pour rembourser vos dettes, remplacer votre revenu et maintenir le niveau de vie de votre famille. Lorsque vous calculerez le montant d’assurance qu’il vous faut, n’oubliez pas de tenir compte de votre assurance vie collective au travail. Une fois à la retraite, vous voudrez sans doute réévaluer vos besoins.

Assurance invalidité et assurance maladies graves

Si vous n’avez pas de couverture pour invalidité ou maladies graves dans le cadre d’un régime d’employeur, vous devriez vous procurer une assurance individuelle. L’assurance invalidité vise à remplacer une partie de votre revenu si vous devez invalide et ne pouvez plus travailler. Le montant de votre assurance dépendra du revenu que vous souhaitez remplacer. N’oubliez pas que le versement des prestations commence souvent 60 ou 90 jours après le début de l’invalidité; votre fonds d’urgence devra vous permettre de combler la différence. Si vous êtes un travailleur autonome et si vous souscrivez un contrat vous-même, il est préférable de ne pas déduire les primes de votre revenu, afin que les prestations demeurent exemptes d’impôt.

Lorsque vous souffrez d’une maladie admissible, l’assurance maladies graves procure des fonds que vous pouvez utiliser comme bon vous semble – rembourser votre prêt hypothécaire, couvrir le coût de vos soins, permettre à votre conjoint de quitter son travail pendant un moment, ou simplement vous offrir du bon temps. Vous devez passer un examen médical pour être admissible; il est donc préférable de demander cette assurance pendant que vous êtes jeune et en santé. Comme en assurance vie, il est essentiel de remplir votre demande avec exactitude, car votre demande de règlement pourrait être refusée si vous avez omis de déclarer des affections préexistantes.

T.E. Mirador peut vous aider

Dans le cadre de notre service de planification financière, votre conseiller peut examiner votre couverture d’assurance actuelle, y compris celle dont vous bénéficiez au travail, et vous recommander des changements qui protégeront encore mieux votre avenir financier et celui de vos proches.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *