En pratique

Les meilleurs plans

Automne 2011

Il y a quelques années, vous pensiez que vos plans en vue de la retraite étaient à toute épreuve. Aujourd’hui toutefois, compte tenu du ralentissement de l’économie et de la menace d’une réduction des effectifs au travail, vous n’en n’êtes plus si certain, et vous aimeriez faire quelque chose pour vous sentir plus en sécurité.

Selon Warren Baldwin, vice-président régional et conseiller financier chez T.E. Mirador, vous devez d’abord nous appeler. Il affirme en effet que c’est en pareille situation que la planification professionnelle prend toute sa valeur. « Bien que la stratégie variera selon que vous êtes à seulement quelques années ou à une dizaine d’années de la retraite, il est très important d’être proactif et de prendre les mesures qui s’imposent le plus tôt possible », explique Warren. Il recommande aux gens d’évaluer immédiatement leur situation financière actuelle et de déterminer les conséquences éventuelles d’une perte d’emploi, même s’ils ne sont au chômage que pendant une courte période. Comme l’indique Warren, « devant la menace d’un licenciement ou d’une perte d’emploi, mieux vaut être prêt pour le pire et espérer que tout ira pour le mieux. Assurez-vous que votre CV et votre réseau sont à jour. Les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin peuvent vous aider à étendre votre réseau professionnel et ainsi vous mettre en valeur auprès d’employeurs éventuels ». Il suggère également aux gens de souscrire une marge de crédit lorsqu’ils ont un emploi au cas où ils auraient un urgent besoin de liquidités ou dans l’éventualité où leur employeur ferait faillite. Enfin, il insiste sur l’importance de ne jamais accepter d’indemnité de départ ou d’offre de retraite anticipée sans la faire examiner au préalable par son avocat et son conseiller financier.

C’est en examinant votre situation financière actuelle et votre plan en vue de la retraite que vous saurez s’il y a un problème et, s’il y a lieu, que vous pourrez déterminer l’ampleur du problème. « Nous procédons à une analyse de votre situation financière en jetant un coup d’œil à votre actif, à vos droits à une prestation de retraite et à vos autres sources de revenu de retraite, puis nous les comparons à vos besoins en matière de revenu de retraite pour déterminer s’il y a un manque à gagner et, le cas échéant, nous vous proposons un plan d’action approprié », explique Warren. Si vous êtes encore loin de la retraite, vous devez d’abord voir comment vous pouvez minimiser l’incidence d’une période de chômage temporaire. Toutefois, si vous comptez prendre votre retraite dans moins de 10 ans, il vous faudra alors procéder à ce que Warren appelle une « replanification financière ». « Pour établir votre plan, vous avez sans doute estimé gagner un revenu précis au cours des prochaines années. Que se passera-t-il si votre revenu est inférieur à ce que vous aviez prévu? Pouvez-vous réduire certaines dépenses? Pouvez-vous rajuster à la baisse certaines de vos attentes face à la retraite? Devriez-vous reporter votre départ à la retraite? Voilà quelques-unes des questions que je poserais dans le cadre d’une replanification financière ». En ce qui a trait à votre portefeuille de placements, Warren est d’avis qu’en cas de perte d’emploi, vous devez absolument revoir votre énoncé de politique de placement.

Robert Broad, vice-président des Conseillers en placements T.E., est d’accord. « Nous vous rencontrerions et nous mettrions au point une nouvelle politique de placement, en fonction de votre nouvelle réalité et de votre nouveau plan financier », précise-t-il. Vous pourriez par exemple avoir besoin de plus de liquidité, au cas où vous ayez à puiser dans vos fonds, d’où l’importance de la composante en titres à revenu fixe de votre portefeuille. Cela pourrait en effet vous procurer une certaine liquidité lorsque les marchés boursiers sont à la baisse, ce qui vous éviterait d’avoir à vendre des actions quand les cours sont bas et ainsi d’encaisser des pertes.

Le degré de risque de votre portefeuille devrait également être réévalué. Robert poursuit en disant que « si vous avez accumulé suffisamment d’actifs enregistrés ainsi qu’un régime de retraite et que ceux-ci peuvent être considéré comme du revenu fixe, vous pourrez plus facilement accroître votre degré de risque afin d’augmenter le potentiel de rendement de votre portefeuille. En revanche, si vous ne disposez pas d’une source de revenu de retraite garanti, il serait peut-être plus sage de réduire un peu l’incertitude à laquelle vous êtes confronté et d’accepter un rendement plus modeste en contrepartie d’un risque plus faible ». Les deux conseillers soulignent l’importance de consulter un professionnel sans tarder. L’incertitude entourant l’économie et les marchés est toujours inquiétante. Cependant, quand plane la menace d’une perte d’emploi, la situation devient alors extrêmement stressante. Votre conseiller peut vous aider à dormir en paix en procédant à une évaluation objective de votre situation financière et en vous recommandant un plan d’action adapté à vos besoins particuliers.

Comment votre conseiller de T.E. Mirador peut-il vous aider?

  • Il peut brosser un tableau de votre situation financière actuelle et analyser vos besoins en matière de revenu de retraite
  • Il peut procéder à une « replanification financière » à la lumière de votre nouvelle situation et vous recommander des actions à poser dès maintenant, à court terme et à plus long terme.
  • Il peut évaluer l’incidence d’une indemnité de départ ou d’une offre de retraite anticipée sur vos finances personnelles et sur la planification de votre retraite.

Il peut revoir avec vous votre énoncé de politique de placement et vous proposer de rajuster votre portefeuille, s’il y a lieu.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *