Devriez-vous prendre votre retraite?

Devriez-vous prendre votre retraite?

Été 2011

L’élimination de la retraite obligatoire vous fait-elle remettre en question la retraite traditionnelle? Si c’est le cas, que ce soit pour des motifs d’ordre financier ou psychologique, vous n’êtes pas tout seul! L’âge moyen de la retraite au Canada est en hausse, mais planifier une retraite au travail n’est pas sans risques.

De nombreux sondages menés récemment ont confirmé ce que plusieurs planificateurs financiers constatent depuis quelque temps : de plus en plus de Canadiens prévoient continuer de travailler à la retraite. Or, compte tenu des modifications apportées aux régimes publics, cette perspective est désormais plus réaliste qu’elle ne l’était il y a 10 ans. Toutes les provinces canadiennes, à l’exception du Nouveau-Brunswick, ont en effet aboli l’âge de la retraite obligatoire. Les changements apportés au Régime de pensions du Canada seront mis en œuvre graduellement au cours des cinq prochaines années et récompenseront les gens qui continueront de travailler au-delà de leur 65e anniversaire de naissance, sans compter qu’ils élimineront le critère de cessation du travail. De plus, les responsables du Régime de rentes du Québec ont annoncé récemment que le RRQ s’harmoniserait au RPC. Cela dit, au-delà des règles et de la réglementation, d’autres facteurs expliquent pourquoi la majorité des Canadiens s’attendent à travailler après 65 ans.

« Liberté 55 » reléguée aux oubliettes

Les plus jeunes continuent de croire au concept de « liberté 55 », mais à mesure qu’ils approchent de la date fatidique de leur départ à la retraite, l’attrait d’une vie de rentier semble s’émousser. En effet, après une décennie de piètres rendements, plusieurs ne peuvent tout simplement pas compter sur leurs placements comme source de revenu. D’autres se demandent ce qu’ils feront de tout leur temps libre. Pour plusieurs, le travail est bien plus qu’une simple source de revenu; ils y puisent en effet une raison d’être et un sentiment de réussite, sans compter qu’il constitue pour eux un élément clé de leur vie sociale. Les entrepreneurs rechignent parfois à l’idée de céder les rênes de leur entreprise et ainsi remettent à plus tard la préparation d’un plan de relève. Aujourd’hui, les « quasi-retraités » sont de plus en plus nombreux à financer les études universitaires de leurs enfants ou à héberger leurs enfants d’âge adulte, alors que par le passé, ceux-ci auraient déjà quitté le nid familial. Bien des gens pensent continuer de travailler à la retraite, mais bon nombre d’entre eux veulent toutefois ralentir quelque peu; ils veulent en effet prendre plus de congés et jouir d’un horaire de travail souple, sans pour autant avoir à renoncer aux avantages que leur procure leur emploi.

Soyez conscient des risques

Les employeurs qui appréhendent une pénurie de main-d’œuvre et d’expérience à la suite du départ à la retraite des baby-boomers tentent par tous les moyens de convaincre leurs employés plus âgés de demeurer au travail. Cela dit, l’amour de votre travail et des défis qu’il présente ne sera pas éternel, et même si vous comptez continuer de travailler, vous ne devriez pas pour autant négliger la planification de votre retraite. Un certain nombre de facteurs peuvent faire dérailler vos plans de rester sur le marché du travail. Votre état de santé ou celui d’un proche pourrait par exemple vous forcer à cesser de travailler. La vision stratégique de votre entreprise pourrait changer, ce qui pourrait porter atteinte à votre valeur au sein de celle-ci. Vos collègues pourraient quitter l’entreprise, ce qui aurait un impact certain sur votre vie sociale au travail. De plus, des déboires financiers pourraient forcer votre employeur à procéder à des mises à pied et à des restructurations.

Tenez-vous-en à ce qui est prévisible

Idéalement, vous devez pouvoir profiter du meilleur des deux mondes, c’est-à-dire avoir les moyens de quitter le marché du travail quand bon vous semble et ne pas être forcé à quitter votre emploi trop tôt ou ne pas avoir à rester en poste lorsque vous n’en n’avez plus envie. Si vous pensez que vous préférez continuer de travailler, vous devez alors savoir ce qui vous attend. Certains employeurs limiteront le nombre d’heures que vous pouvez travailler tout en touchant vos prestations de retraite. D’autres préféreront retenir vos services à titre de consultant indépendant plutôt que comme employé. Sur le plan financier, il est important d’évaluer l’incidence de votre revenu supplémentaire sur vos impôts et sur les prestations de la Sécurité de la vieillesse afin de veiller à ce que vous n’y perdiez pas au change. Fait important à noter, vous pouvez cotiser à votre REER jusqu’à 71 ans tant que vous gagnez un revenu, ce qui réduira votre fardeau fiscal. Si vous et les personnes à votre charge comptez sur cette source de revenu, vous devez avoir suffisamment d’assurance pour subvenir aux besoins de vos proches en cas de décès. En ce qui a trait à vos placements, vous pourrez probablement conserver une par t plus importante d’actions dans votre portefeuille si vous pensez travailler plus longtemps, mais attention, car il s’agit là d’un équilibre fragile, sur tout si une certaine incertitude plane sur votre emploi. Au bout du compte, vous devez tout de même chercher à réduire le degré de risque auquel vous êtes exposé compte tenu de votre âge.

Lorsque vous tentez de déterminer si vous devriez prendre votre retraite ou non, votre décision ne devrait pas reposer sur de simples considérations financières. Discutez-en avec votre conjoint afin de vous assurer que vous êtes tous les deux sur la même longueur d’ondes; soyez prêt à faire des compromis, peut-être en réduisant vos heures de travail ou en prenant des vacances prolongées. Si l’argent n’est pas ce qui vous motive à continuer de travailler, vous devriez peut-être songer à mettre vos talents à profit en faisant du bénévolat. Lorsqu’il est stimulant et agréable, le travail peut contribuer à votre bien-être physique et mental. En revanche, s’il est trop stressant, il peut hypothéquer votre santé. Même si vous pensez que vous continuerez de travailler à la retraite, planifiez votre avenir comme si vous ne le ferez pas afin de vous donner le maximum de latitude.

 

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *