Connaissez-vous la valeur de votre régime de retraite?

Connaissez-vous la valeur de votre régime de retraite?

Été 2009

Que vous fassiez partie des chanceux qui profitent d’un régime de retraite ou d’un REER collectif offert par leur employeur, ou que vous ayez pris vous-même les moyens d’épargner en vue de la retraite, il y a fort à parier que vous êtes inquiet face au contexte économique actuel. Les pertes énormes encaissées par les marchés, la faiblesse soutenue des taux d’intérêt et la morosité de l’économie pourraient tous faire en sorte que votre capital-retraite ne sera pas aussi important que l’auriez souhaité. Êtes-vous toujours en bonne voie d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés? Profitez de l’occasion pour examiner votre situation et, au besoin, apporter les rajustements qui s’imposent.

Savez-vous à combien s’élèvera votre revenu de retraite? Pouvez-vous établir rapidement la valeur de vos placements et savez-vous quelles seront vos différentes sources de revenu à la retraite? À moins que vous ne soyez qu’à quelques années de la retraite, il a de fortes chances que vous ayez répondu « Non » à ces questions. La nature humaine étant ce qu’elle est,la majorité des gens ne portent attention aux questions relatives à la retraite que lorsqu’elles leur causent des soucis… ce qui est souvent trop tard. George Frangedakis, conseiller pour la division des services d’éducation financière et conseils aux employés, du bureau de Montréal de T.E. Mirador,souligne que les employés ne comprennent pas toujours très bien le fonctionnement de leur régime de retraite, et que bien des gens ne sont pas au courant des prestations de l’État auxquelles ils sont admissibles, sans compter qu’ils ne comprennent pas combien il est important d’épargner afin d’être en mesure de se constituer le revenu qui leur permettra d’avoir une retraite à la hauteur de leurs attentes. « Les gens lisent les nouvelles au sujet de General Motors et d’Air Canada, et ils tentent de faire le lien avec leur propre situation. S’il est facile de comprendre ce comportement, il n’en demeure pas moins que c’est comme comparer des pommes et des oranges. Pour savoir si votre retraite est à risque, vous devez bien connaître votre régime », poursuit M. Frangedakis.

Si vous participez à un régime de retraite à prestations déterminées, c’est-à-dire un régime dans le cadre duquel l’employeur s’engage à fournir à ses employés un revenu de retraite déterminé, vos préoccupations ne seront pas les mêmes que si vous participez à un régime de retraite à cotisations déterminées ou à un REER collectif. Dans le cadre d’un régime à cotisations déterminées ou d’un REER collectif, il vous appartient souvent de décider comment vos cotisations seront investies, et le solde de votre compte de retraite dépendra de vos rendements – ce qui est assez semblable à la situation des gens qui épargnent en vue de la retraite au moyen d’un REER et d’épargnes personnelles.

Évaluez votre situation

Dans un régime à prestations déterminées, le montant des prestations est fixé à l’avance selon une formule préétablie, habituellement fondée sur les années de service de l’employé ainsi que sur ses gains moyens ou ses gains de fin de carrière, ou une combinaison des deux. Assurez-vous de bien comprendre les prestations auxquelles vous vous attendez ainsi que l’incidence d’un changement (une mise à pied, une baisse de salaire ou la faillite de l’employeur) sur vos prestations de retraite et planifiez en conséquence.

Si vous épargnez dans le cadre d’un régime à cotisations déterminées ou d’un REER collectif, votre revenu de retraite dépendra alors de la somme que vous aurez réussi à accumuler d’ici votre départ à la retraite ainsi que des cotisations que vous aurez versées, des cotisations de votre employeur et des rendements que vous auront procuré vos placements. Comme l’actualité récente nous l’a montré, bien des gens qui s’apprêtaient à prendre leur retraite retardent aujourd’hui leur départ en raison d’un capital-retraite insuffisant. Pour évaluer la valeur de votre régime, vous devez savoir quelle somme vous pouvez accumuler et quel revenu votre actif peut vous procurer en fonction de différents taux de rendement et taux d’inflation.

Selon Karen Hall, vice-présidente, Services d’éducation financière et conseils aux employés, du bureau de Calgary de T.E. Mirador, plusieurs employeurs offrent des outils et des calculateurs de plus en plus perfectionnés pour aider les employés à évaluer leur revenu de retraite, mais leur principal défi consiste à convaincre leurs employés de les utiliser.

Protégez votre mode de vie à la retraite

Mme Hall précise qu’il est important d’avoir une vue d’ensemble de la retraite, en se rappelant que les prestations de retraite (si vous en recevez) ne constituent qu’une des diverses sources de revenu de retraite auxquelles vous avez accès. Karen Hall et George Frangedakis, dans le cadre de leurs fonctions aux Services d’éducation financière et conseils aux employés, ont travaillé auprès de plusieurs entreprises et de leurs employés afin de les préparer financièrement à leur retraite. Grâce aux séminaires, aux ateliers, aux outils d’apprentissage par Internet et aux consultations individuelles, les employés apprennent les rudiments de la planification et des placements en vue de la retraite. « Nous consacrons beaucoup de temps à montrer aux gens comment s’assurer que leur capital-retraite sera adéquat et comment ils peuvent le maximiser à l’aide d’autres placements et ainsi préserver leur mode de vie une fois à la retraite », explique M. Frangedakis.

Toute l’attention accordée à la retraite par les médias récemment a sonné l’alarme pour bon nombre de Canadiens. Les gens sont soudainement plus nombreux à poser des questions et à s’intéresser de plus près à tout ce qui touche leur retraite, surtout ceux qui comptent la prendre dans un avenir plus ou moins rapproché. Pour Mme Hall, c’est une bonne nouvelle. « L’effondrement des marchés a rendu les gens très cyniques à l’égard des placements, mais lorsque nous leur démontrons qu’ils auraient mieux traversé la crise s’ils s’étaient dotés d’un plan financier en bonne et due forme plutôt que de prendre des décisions de placement ponctuelles en réaction aux événements, nous avons toute leur attention », affirme Mme Hall. Les participants des régimes de retraite à cotisations déterminées et des REER collectifs doivent absolument savoir comment prendre les bonnes décisions de placement, mais les gens qui participent à un régime à prestations déterminées profiteront également de cette information, car ils devront probablement compléter le revenu de retraite de leur régime en épargnant de leur côté.

Reprenez les choses en mains

Si votre sécurité financière à la retraite vous inquiète, rassurez-vous en obtenant un aperçu de votre situation actuelle et en déterminant ce que vous devez faire pour combler le manque à gagner, s’il y a lieu. « Quand vient le temps de prendre des décisions de placement, les épargnants doivent le faire en s’appuyant sur un plan précis qui prévoit notamment une répartition de l’actif conforme à leur degré de tolérance au risque, précise M. Frangedakis. Trop souvent, les gens se contentent de faire comme leurs collègues de travail plutôt que de prendre le temps de consulter un expert en la matière, et ils finissent par être déçus des résultats. »

Comme l’explique Mme Hall, « à part ceux dont c’est le travail, la plupart des gens n’ont pas les connaissances nécessaires pour faire des placements. C’est là que nous intervenons, en offrant la formation dont les employés ont besoin pour acquérir les connaissances financières qui leur permettront de faire les bons choix. »

Cet article a été fourni par les Services d’éducation financière et conseils aux employés.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies
  1. Malik
    Malik says:

    Thanks for the reply. As far as I can tell there is little hope of getintg anything back from CIPAV with less than 20 years work history and beyond that you only get a fraction because of the proration applied e.g. 50% after 30 years, 75% after 35 years. I too am now looking at alternatives lke SARL or other structures too minimise the lost investments made in the french social system.

    Répondre

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *