Compenser la volatilité grâce à une approche de placement à long terme axée sur les dividendes

Les mesures prises à l’échelle mondiale pour contrer la menace de la COVID-19 s’apparentent à des mesures de guerre. C’est dans une situation semblable, incidemment, que Leon Frazer a commencé à offrir une approche de placement qui donne de bons résultats dans le contexte actuel de pandémie comme en 1939 au début de la Seconde Guerre mondiale. En tant que gestionnaire d’actions canadiennes à dividendes, j’ai pu constater l’efficacité de cette approche au fil des ans.

À l’époque, il était important que les investisseurs détiennent des actions d’entreprises ayant de solides assises et offrant des produits ou des services dont la demande ne tarirait pas avec le temps, comme des institutions financières, des services publics et des sociétés de télécommunications, afin de protéger leur pouvoir d’achat. Pour M. Frazer, ces entreprises présentaient un attrait parce qu’elles versaient des dividendes et les majoraient au fur et à mesure de leur croissance. Pendant les périodes d’incertitude économique, elles continuaient à verser leurs dividendes ordinaires, procurant ainsi aux investisseurs une source de revenus réguliers malgré les fluctuations des cours boursiers. La croissance des dividendes au fil du temps s’est traduite par une augmentation des revenus et une appréciation du capital.

Étant donné la façon dont le scénario Covid-19 a progressé à l’échelle mondiale, nous ne nous attendons pas à ce que la bataille actuelle dure beaucoup plus longtemps qu’un mois ou deux. Selon toute vraisemblance, vous êtes confiné à la maison, comme moi, ma famille et mes collègues. Vous êtes probablement aussi au courant de la récente volatilité des marchés mondiaux et du rapide recul des marchés boursiers en particulier. J’espère que vous prenez le temps d’apprécier le fait que vous avez toujours de la lumière pour vous éclairer, de l’eau chaude pour prendre une douche et les moyens de communiquer avec le monde entier à la vitesse de la lumière. Les entreprises qui nous fournissent ces services ont généralement de solides assises (comme celles décrites plus haut) et cadrent avec la philosophie de placement que je décris. Elles continuent de verser des dividendes et, de fait, près de la moitié d’entre elles les ont augmentés cette année.

La philosophie de placement axée sur les dividendes est assez simple. Cette approche permet non seulement de repérer les entreprises qui gèrent leurs activités et leurs finances d’une manière qui assure la croissance de leurs dividendes, mais aussi de rester sur les marchés plutôt que de tenter de les anticiper. Se retirer des marchés boursiers pour éviter leur faiblesse, puis les réintégrer une fois le pire passé est un piège dans le meilleur des cas. Lorsque les marchés touchent un plancher, le pessimisme est souvent à son comble et peu d’investisseurs ont les reins assez solides pour y retourner – et ce n’est certainement pas quelque chose que ceux qui évitent la volatilité boursière peuvent se résoudre à faire. Lorsqu’il semble que le pire soit passé, les marchés ont déjà réagi et les investisseurs ont intérêt à les réintégrer là où ils les ont laissés. Ils auront toutefois raté les versements de dividendes pendant cette période, à la différence des investisseurs plus tenaces. Voilà le scénario le plus optimiste.

Conserver ses placements en actions à dividendes de qualité permet de continuer à toucher des dividendes et à faire fructifier son capital en toutes circonstances, bonnes ou mauvaises. Cette approche a fait ses preuves depuis 1939 et reste tout aussi pertinente aujourd’hui.

Gil Lamothe, vice-président et gestionnaire de portefeuille principal
Leon Frazer & Associés

Cet article est extrait du bulletin de Conseillers T.E., Stratégies. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *