Commentaire d’investissement – Janvier 2013

La diversification franchira-t-elle la nouvelle « frontière »?

La diversification est peut-être le seul outil « gratuit » en matière d’investissement. Si l’on répartit les placements sur des marchés qui évoluent en sens contraire, la baisse de l’un est compensée par la hausse de l’autre, ce qui se traduit par des rendements possiblement plus élevés et des risques moins grands à long terme. La croissance anémique des marchés développés a été contrebalancée par l’essor des principaux marchés émergents, soit le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine (le BRIC). La progression constante de ces marchés a stimulé le développement économique de même que le rendement des placements, faisant augmenter le PIB et les rendements mondiaux depuis le début de la reprise.
 
Cependant, la mondialisation ayant pour effet d’estomper les distinctions régionales, certains observateurs estiment que les avantages de la diversification dans le BRIC s’amenuisent. Ils font valoir que, lorsque les investisseurs ont vraiment eu besoin de diversifier leur portefeuille – au cours des récentes périodes marquées par de fortes fluctuations des prix et une incertitude grandissante – les rendements sur les marchés développés et les marchés émergents ont en fait convergé. L’interdépendance accrue des marchés a aussi intensifié le risque de contagion financière, phénomène par lequel une baisse dans une région peut se répercuter sur l’ensemble des marchés mondiaux. Bien qu’elles se développent à un rythme impressionnant, il est peu probable que les économies du BRIC demeurent totalement immunisées contre la faible croissance des marchés développés.
 
Dans ce contexte, les actions des marchés frontières suscitent de plus en plus d’intérêt. Cette nouvelle catégorie d’actif est composée d’actions de pays qualifiés de « pays émergents de demain ».  Les pays frontières se distinguent des pays émergents du fait que leur développement économique et financier est à un stade beaucoup plus précoce. Ils incluent les états pétroliers du Moyen-Orient, les pays de l’ancien bloc de l’Est ainsi que les pays à revenu faible ou modéré d’Afrique et d’Amérique latine. Le principal intérêt des actions des marchés frontières est leur faible corrélation, non seulement entre elles mais aussi avec les marchés boursiers habituels.
 
Source: Bloomberg
 
Des études récentes ont démontré que l’inclusion de cette catégorie d’actif dans un portefeuille était moins risquée qu’on pouvait s’y attendre. S’il est vrai que les marchés frontières présentent une multitude de risques politiques, économiques et financiers, il est possible d’atténuer le risque d’« éclatement » d’un pays au moyen de la diversification. En outre, comme les rendements des marchés frontières reposent principalement sur des facteurs locaux, les phénomènes macroéconomiques mondiaux ont eu relativement peu d’effets sur eux. Le graphique ci-dessus témoigne de cette réalité : on y voit qu’un portefeuille diversifié d’actions des marchés frontières a été moins volatil que l’indice général des marchés émergents au cours des cinq dernières années.
 
Comme nous l’avons écrit dans notre blogue l’an dernier, Conseillers en placements T.E. est sans cesse à l’affût de nouvelles possibilités de placements avantageux. La catégorie des actions des marchés frontières présente des caractéristiques intéressantes, mais elle exige la prudence. Ces marchés nécessitent une optique de placement à long terme, car le prochain stade de leur développement devrait s’étendre sur les dix prochaines années au moins. En effet, même s’ils ont été moins volatils, les rendements des actions des marchés frontières ont été jusqu’à présent inférieurs à ceux des marchés émergents plus établis. De plus, leurs données historiques limitées et les frais élevés rendent leur utilisation difficile. Nous continuons néanmoins de surveiller ce segment de marché afin d’y repérer des possibilités de placement favorables. À mesure que les marchés frontières progresseront et que la mondialisation se poursuivra, cette catégorie d’actif pourrait devenir une possibilité pour nos clients et offrir aux portefeuilles mondiaux bien diversifiés un complément aux actions du BRIC.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *