Commentaire d’investissement – Août 2012

Or 101 

Pendant longtemps, on a considéré l’or comme un simple rempart contre l’inflation. En fait, pendant la majeure partie des années 1970 et 1980, le prix de l’or semblait dépendre de l’inflation, mais depuis l’année 2000 ce lien s’est quelque peu relâché. Il est intéressant de constater qu’au cours de sa récente montée (de 2001 à 2011), le prix de l’or corrigé de l’inflation n’est pas parvenu aux sommets atteints au début des années 1980. Récemment, c’est plutôt la peur qui a orienté le prix de l’or. Celui-ci fluctue actuellement en fonction de l’indice VIX (qui mesure la volatilité prévue de l’indice S&P 500). Le graphique ci-dessous, tiré d’un article d’Eric Platt (« The Truth About Gold ») paru dans le numéro d’août de la revue Business Insider, représente le prix au comptant de l’or divisé par le prix au comptant de l’essence, dans le but d’isoler les fluctuations du prix de l’or des mouvements de l’ensemble des produits de base. Les investisseurs se sont tournés vers l’or après divers événements marquants, dont la faillite de Lehman Brothers et les attentats du 11 septembre.Autre facteur important, la demande provenant des banques centrales se chiffre maintenant à plus de 82 milliards de dollars selon le Conseil mondial de l’or. Les pays possédant (en février 2012) les plus grandes quantités d’or étaient : les États-Unis avec 8 133,5 t (74,5 % des réserves), l’Allemagne avec 3 396,3 t (71,4 %), l’Italie avec 2 451,8 t (71,0 %), la France avec 2 435,4 t (71,1 %) et la Chine avec 1 054,1 t (seulement 1,6 % des réserves). Il est particulièrement intéressant de noter à quel point la réserve d’or de la Chine est modeste, ce qui laisse présumer que l’appétit de ce pays pour le métal jaune n’est pas près d’être assouvi. La montée rapide des prix moyens sur 12 mois est surtout attribuable à la croissance de la demande d’investissement. L’apparition d’instruments de placement qui calquent le prix du lingot d’or s’est traduite par une augmentation soudaine du nombre d’investisseurs sur le marché de l’or qui observent attentivement le cours de l’or. Depuis 2003, on a assisté à la création de 21 grands FNB et BNB de titres aurifères. Actuellement, plus de la moitié de l’actif de l’ensemble des FNB de titres aurifères est investi dans le fonds SPDR Gold Trust (GLD), qui détenait 41,1 millions d’onces troy en date du 30 avril 2012.

Par contre, en Inde, le plus important marché du monde à l’heure actuelle, ce sont les consommateurs qui dictent les prix. Les ventes de bijoux demeurent le principal élément de la demande d’or, malgré un léger recul en un an. Le marché des bijoux est la principale source de demande d’or depuis des décennies. En 2010, plus de la moitié de la demande d’or y était destinée et cette tendance s’est maintenue cette année. L’intérêt des consommateurs du monde entier est évident, surtout en Chine et en Inde où l’or est particulièrement prisé.

Chez Conseillers en placements T.E., nous estimons que l’or continuera d’offrir une protection valable contre l’inflation à long terme. Il est à noter que les investisseurs qui détiennent un portefeuille diversifié d’actions canadiennes participent sans doute déjà au marché de l’or au moyen de titres émis par des sociétés aurifères, ce qui n’équivaut pas à détenir de l’or en lingots. Les investisseurs qui veulent profiter de la vigueur du prix de l’or devraient peut-être y attribuer une faible proportion, environ 5 %, de leur portefeuille afin d’atténuer l’effet défavorable de l’inflation sur la valeur de leurs autres placements. Nous ne recommandons pas de négocier activement sur le marché de l’or ou des titres connexes, car il est devenu passablement difficile de déterminer quels facteurs influeront sur le prix du lingot, dans quelle direction ces facteurs évolueront et quelle sera l’ampleur des fluctuations qui en résulteront.

 

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *