Ce que le Groupe de travail sur la littératie financière n’a pas dit

Ce que le Groupe de travail sur la littératie financière n’a pas dit

Printemps 2011

Quand le gouvernement fédéral a formé son Groupe de travail sur la littératie financière en juin 2009, nous étions tous très optimistes chez T.E. Mirador. Après tout, nous contribuons depuis près de 40 ans à améliorer la littératie financière en offrant des services de formation financière et des conseils financiers individuels. Après avoir consulté pendant 18 mois la population canadienne et les autres parties prenantes sur les moyens d’améliorer la littératie financière au Canada, le Groupe de travail a émis ses constatations et ses recommandations en décembre 2010. Nous partageons en grande partie les conclusions énoncées dans le rapport du Group de travail*. Nous estimons toutefois que les recommandations du Groupe de travail sont insuffisantes.

L’enjeu

On demande aujourd’hui aux Canadiens d’assumer une plus grande part de responsabilité à l’égard de leur situation financière à long terme. Peu de gens bénéficient d’un régime de retraite à prestations déterminées, ce qui les oblige à investir dans le but d’assurer leur sécurité financière. Cependant, étant donné la complexité accrue des produits financiers et des instruments de placement, il faut avoir des connaissances financières étendues et disposer de passablement de temps pour être un investisseur averti. Or, d’après les résultats de l’Enquête internationale sur l’alphabétisation des adultes (publiés en 1995), près de la moitié (48%) des Canadiens ne possédaient pas les compétences quantitatives, ou financières, de base. Le gouvernement, en créant le Groupe de travail sur la littératie financière, a reconnu que la situation est inquiétante : les individus sont de plus en plus responsables de leur propre sécurité financière, y compris à la retraite, mais sont mal outillés pour le faire. Le mandat du Groupe de travail est d’améliorer chez les Canadiens les connaissances, les compétences et la confiance en soi nécessaires pour prendre des décisions financières responsables.

Des recommandations conformes à note modèle de formation financière

Nous sommes d’avis, comme le Groupe de travail, que la responsabilité d’améliorer la littératie financière incombe conjointement à l’État, aux institutions financières, tant publiques que privées, aux organismes bénévoles et aux individus, et nous appuyons sa recommandation d’élaborer une stratégie nationale et de mettre sur pied un conseil de partenaires réunissant toutes les parties prenantes. Forts de l’expérience de la division des Services d’éducation financière et conseils aux employés de T.E. Mirador, nous savons qu’il est important de travailler en collaboration avec tous les intéressés pour assurer le succès de la formation financière. Les recommandations du Groupe de travail en matière d’apprentissage continu et de prestation et promotion de la littératie financière reflètent en plusieurs points le modèle de formation financière que nous avons mis en place auprès de groupes d’employés et de communautés autochtones et qui s’est avéré très efficace. Nous savons que la formation financière doit avoir lieu quand l’individu a besoin de connaissances et qu’il a la motivation d’apprendre. Comme c’est le cas dans les programmes que nous créons pour les employeurs et les communautés autochtones, la formation financière doit sans cesse être évaluée et encouragée. Les programmes offerts doivent prendre des formes diverses (cours en classe, séminaires, formation en ligne, conseils individuels) pour convenir à tous les types de participants.

Les lacunes des recommandations du groupe de travail

Le Groupe de travail demande que l’information financière soit simplifiée et plus facile à comprendre et soutient qu’il incombe au gouvernement et aux fournisseurs de services financiers de communiquer clairement avec les Canadiens. Toutefois rien dans ses recommandations ne garantit que les projets de littératie financière seront vraiment objectifs et qu’ils ne serviront pas à orienter de façon détournée les consommateurs vers un produit ou un service déterminé. En fait, sur 30 recommandations, 25 s’adressent au gouvernement et seulement 4 visent les fournisseurs de services financiers. Pourtant, la plupart des gens obtiennent l’information et les conseils dont ils ont besoin pour « prendre des décisions financières responsables » des fournisseurs de services financiers. Selon nous, si l’on ne garantit pas une formation désintéressée et objective, on continuera de voir des programmes de formation financière qui ne sont rien de plus que des campagnes déguisées conçues pour vendre des produits.

L’objectivité est le principe fondamental de notre entreprise; c’est l’une des raisons pour lesquelles nos clients – tant les individus que les employeurs et les communautés autochtones – décident de travailler avec nous. Selon ce que nous disent nos clients, l’un des plus importants services que nous offrons est une formation financière impartiale. Nous continuerons, comme nous le faisons depuis la création de T.E. Mirador en 1972, de prôner l’amélioration de la littératie financière et de mesurer notre réussite d’après les connaissances financières que nous transmettons et non d’après les produits que nous vendons.

* Ce rapport peut être consulté en ligne, à l’adresse:
http://www.financialliteracyincanada.com/pdf/les-canadiens-et-leur-argent-4-rec-fra.pdf.

La formation financière à un plus jeune âge

Le Groupe de travail sur la littératie financière recommande qu’on se serve du système d’éducation pour améliorer la littératie financière chez les jeunes. Depuis des années, nous aidons les parents à transmettre leurs principes financiers en offrant une formation financière à leurs enfants. Nous travaillons actuellement à la conception d’un atelier de littératie financière destiné aux enfants de nos clients qui fréquentent l’école secondaire. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce programme, veuillez visiter notre site Web à l’adresse www.temirador.com.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *