Avant de vous lancer dans les placements autogérés

Avant de vous lancer dans les placements autogérés

Les investisseurs canadiens commencent à recevoir leurs relevés annuels améliorés, qui sont une exigence des organismes de réglementation du Canada. Certains envisagent peut-être d’investir en solo pour éviter les frais de gestion professionnelle. Conseillers T.E. a toujours fourni cette information à ses clients. Pour les investisseurs qui sont tentés de gérer leur portefeuille eux-mêmes, voici quelques points à considérer.

Informez-vous sur vos options de placement

La couverture de l’actualité se fait en continu et la technologie est omniprésente. Chacun peut donc faire des recherches sur les titres boursiers d’un simple clic et accéder gratuitement à des bases de données sans précédent sur Internet. Toutefois, en raison du volume colossal de données à trier, on peut aisément passer à côté de détails infimes, mais cruciaux.

Prenons l’exemple de la Deutsche Bank, en automne dernier. Il se peut qu’un investisseur autonome porteur de ce titre ait ignoré certains détails essentiels, comme l’enquête du département américain de la Justice sur les ventes de titres adossés à des créances hypothécaires durant la crise financière de 2008-2009, le litige d’une valeur de 14 milliards de dollars rendu public en septembre 2016 et les subtilités du processus de règlement résultant de cette action en justice.

Les investisseurs qui avaient vendu leurs titres de la Deutsche Bank en septembre 2016 ont probablement éprouvé toute une gamme d’émotions, allant de la confusion à la frustration, lorsqu’ils ont vu cette même action se redresser rapidement et, en février 2017, afficher une hausse de 72 %.

D’un côté, il y a la théorie. De l’autre, la réalité du risque.

Le processus de placement peut être riche en émotions. Lorsque les investisseurs cèdent à leurs émotions au lieu de s’appuyer sur l’analyse, ils sont davantage portés à délaisser leurs modèles de placement rigoureux, même si ce sont des modèles perfectionnés et bien pensés. Les décisions prises sous le coup de l’émotion peuvent coûter cher.

Même une stratégie de placement très prometteuse n’est efficace que si elle est exécutée avec rigueur. En période d’incertitude, lorsque l’investisseur peut être tenté d’apporter des changements radicaux à son portefeuille, le professionnel des placements peut l’aider à garder le cap.

Ne vous laissez pas influencer par les médias

Souvent, les chroniqueurs dans le domaine de la finance essaient de nous « vendre » certains titres boursiers et, même si leur enthousiasme a quelque chose de divertissant, leurs conseils ne sont pas toujours pertinents. Au lieu de nous offrir une perspective originale, ces émissions télévisées ont tendance à refléter l’humeur générale des marchés et peuvent inciter les investisseurs à acheter ou à vendre un titre boursier sans vraiment comprendre les fondamentaux qui déterminent l’évolution du cours.

S’ils se fient à ces sources d’information, les investisseurs risquent de négocier des titres lorsque les entreprises annoncent leurs résultats, d’acheter ou vendre en fonction du battage médiatique et d’être tentés de saisir les occasions signalées, sans remettre pleinement en question les hypothèses sous-jacentes.

Le coût associé à la gestion d’un portefeuille

En raison de l’intensification de la concurrence et des avancées technologiques, les commissions sur les transactions ont nettement diminué ces 10 dernières années. Cela dit, les opérations engendrent des frais qui s’accumulent suivant la fréquence des transactions demandées par l’investisseur et qui peuvent avoir une incidence sur les rendements.

L’investisseur qui souhaite voler de ses propres ailes a tout intérêt à comparer les avantages que l’on retire à confier la gestion de ses placements à un professionnel et le coût que l’on devra absorber si on ne le fait pas.

En conclusion

Les placements autogérés mettent les connaissances et les émotions à rude épreuve. Comme le montre l’exemple de la Deutsche Bank, la sélection de titres demande du temps, de la rigueur et des compétences. Un professionnel des placements peut offrir les conseils éclairés et la tranquillité d’esprit qui permettent aux investisseurs de garder le cap sur une stratégie prédéfinie, même lorsque les émotions sont à leur comble.

Conseillers T.E. s’est donné pour mission de créer des énoncés de politique de placement faciles à comprendre et d’offrir à ses clients l’expertise de gestionnaires des placements triés sur le volet et une méthode rigoureuse, perfectionnée continuellement.

 

Cet article est extrait du bulletin Stratégies de Conseillers T.E., édition de février 2017. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *