15 façons de s’épanouir financièrement pendant la pandémie de COVID-19

La COVID-19 a profondément bouleversé nos vies, mais tout changement fait naître des possibilités. Voici 15 réflexions sur les occasions qu’offrent les périodes comme celle que nous vivons en ce moment, du point de vue d’un planificateur financier :

1. Vous avez plus de temps pour préparer votre déclaration de revenus. Vous avez aussi plus de temps pour payer vos impôts de 2019 et vos acomptes provisionnels de 2020.

2. Ceux d’entre vous qui détiennent un FERR ou un FRV savent qu’ils doivent en retirer un montant minimal chaque année, lequel est considéré comme un revenu entièrement imposable. Cette année, le retrait minimal sera réduit de 25 % de façon à ce que vous puissiez déclarer un revenu moins élevé. Dans ce contexte, vous pouvez aussi conserver une partie de vos prestations de la Sécurité de la vieillesse si elles sont habituellement récupérées entièrement ou partiellement. Les rentrées de fonds pourraient être remplacées cette année par un retrait additionnel de 25 % de votre compte non enregistré.

3. De façon quelque peu surprenante, le gouvernement du Canada a confirmé récemment
que si vous avez déjà retiré le montant minimal habituel de votre FERR plus tôt cette année, vous ne pourrez pas cotiser de nouveau à votre FERR pour un montant jusqu’à concurrence des 25 % de réduction proposée.

4. Reconnaissons que les marchés boursiers sont en baisse. Reconnaissons également qu’ils finiront par remonter. Comment pouvons-nous transformer la situation en occasions?

5. Si vous gagnez plus d’argent que votre conjoint, les prêts au conjoint sont un excellent moyen de redistribuer un revenu. C’est sans doute un bon moment pour consentir un nouveau prêt à votre conjoint, parce que les valeurs du portefeuille ont diminué et que votre conjoint pourra profiter de la reprise future.

6. En d’autres circonstances (normalement, à la retraite, après 65 ans lorsqu’il est possible de fractionner le revenu de pension, du FERR et du FRV entre conjoints), les prêts consentis au conjoint peuvent perdre de leur attrait avec le temps. Dans certains cas, il est trop coûteux de rapatrier les fonds sur le plan des gains en capital, de sorte que ces prêts demeurent en place plus longtemps qu’il n’est nécessaire. Si votre portefeuille a perdu de sa valeur, ce coût n’est sans doute plus un obstacle. C’est peut-être le bon moment de rapatrier le prêt et de mettre de l’ordre dans vos affaires.

7. Si vous avez inscrit des gains en capital imposables dans vos trois dernières déclarations de revenus, pourquoi ne pas réaliser une perte en capital aujourd’hui, que vous pouvez ensuite reporter sur les années antérieures en déduction de ces gains. Les pertes peuvent aussi être reportées sur une année ultérieure et portées en diminution de gains futurs.

8. Si vous comptez liquider votre FERR, votre FRV ou votre société de portefeuille au cours des prochaines années, considérez la situation actuelle comme une occasion de retirer un montant de ces comptes pendant que leurs valeurs sont en baisse (payez l’impôt sur les dividendes ou le revenu du FERR ou du FRV) et de transférer cet argent dans un compte personnel non enregistré ou un CELI pour être mieux en mesure de profiter de la remontée future des marchés boursiers.

9. Méfiez-vous des pertes apparentes lorsque vous vendez à perte. La perte vous sera refusée si vous ou une personne qui vous est liée achetez les mêmes actions dans les 30 jours suivant la vente. En ce moment, il est important de rester sur le marché. Songez à acheter des titres ayant une forte corrélation avec ceux que vous avez vendus pendant le délai d’attente de 30 jours. Après cette période, vous pouvez vendre les titres substitutifs et racheter les titres que vous déteniez initialement.

10. Le moment est peut-être idéal pour effectuer un retrait imposable (PAE) d’un REEE. Si votre enfant fait des études postsecondaires, il est imposé sur le revenu qu’il gagne. Un retrait PAE (paiement d’aide aux études) effectué maintenant vous permettra de vendre un plus grand nombre de parts, ce qui aura une incidence fiscale moindre pour votre enfant. Il n’est pas nécessaire de dépenser cet argent tout de suite. Transférez-le plutôt dans votre CELI ou celui de votre enfant où vous le conserverez pour payer des dépenses d’études futures. La croissance au sein du CELI est libre d’impôt, tandis que le montant que vous laissez dans le REEE sera imposable pour votre enfant. À mon avis, la croissance à l’abri de l’impôt est toujours préférable à la croissance à imposition différée.

11. Il en va de même pour les retraits non imposables pour études postsecondaires (EPS) du REEE. Des montants appréciables peuvent être retirés et transférés dans un CELI. Si vous ou vos enfants avez des droits de cotisation inutilisés au CELI, pourquoi ne pas vous prévaloir de tous les retraits EPS possibles pour retirer des fonds du REEE et les déposer dans un CELI. Si votre enfant étudie dans un établissement d’enseignement postsecondaire, il n’y a pas de limite aux retraits EPS; profitez pleinement des règles relatives aux retraits!

12. Les taux hypothécaires fluctuent dans le contexte actuel. Vérifiez auprès de votre prêteur si vous ne pouvez pas renégocier votre taux ou s’il est préférable d’attendre. Il n’y a pas de mal à demander.

13. En cette période de vive incertitude, voici ce que je dis à mes clients : « Fermez les yeux et imaginez le monde dans deux semaines… que voyez-vous? » Quand je pose cette question, l’avenir paraît flou et incertain. Par contre, lorsque je leur demande de refaire l’exercice, mais d’imaginer le monde dans un an, il est difficile de ne pas penser que tout sera revenu comme avant.

14. La vie reviendra à la normale un jour. Quand? Difficile à dire, mais tout finira par rentrer dans l’ordre. Alors faisons tout ce que nous pouvons aujourd’hui afin d’être prêts pour la reprise des marchés.

15. Communiquez avec votre équipe de spécialistes. Nous sommes là pour vous aider.

Aaron Hector, Vice-président et planificateur financier
Doherty & Bryant Financial Strategists (iACP)

Cet article est extrait du bulletin de Conseillers T.E., Stratégies. Cliquez ici pour consulter le bulletin complet en format PDF.

Les articles publiés dans ce site Internet sont de portée générale et présentés uniquement à titre informatif. Vous devez obtenir les conseils d’un professionnel avant d’entreprendre toute action fondée sur les informations contenues dans ces articles. Aucune référence à des tierces parties ne doit être interprétée comme une approbation de, ou un appui pour, ces tierces parties, leurs conseils, informations, produits ou services. Les marques de commerce mentionnées dans ce site Internet sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *